Don de Mrs. H. P. de Pencier - 1966.2.1
© la Collection McMichael d' art canadien

1 Emily Carr, Growing Pains. Toronto: Clarke, Irwin, 1986, p. 437.

2 David Wistow, "Emily Carr," The McMichael Canadian Art Collection = La Collection McMichael d'art canadien. Kleinburg: The McMichael Canadian Art Collection, 1989, pp. 133-138.


Je suis persuadée que la façon traditionnelle de représenter notre pays ne peut véritablement exprimer sa majesté, sa grandeur, ses contrées sauvages et ses étendues silencieuses - des millions de caméras avec leurs mécanismes ne sauraient dépeindre le Canada tel qu'il est… pour ce faire, il faut vivre et aimer notre pays au plus profond de notre être. 1



Shoreline (1936) représente le triomphe de Carr sur les obstacles à la fois personnels et artistiques, triomphe réalisé particulièrement tard dans sa vie à la fin des années 20 et dans les années 30. Comme dans de nombreuses ouevres de sa période mûre, elle s'est placée seule sur une plage étroite. L'eau, l'air et la terre bougent autour d'elle suivant de larges rythmes alors que la lumière céleste vibre au-dessous. On ressent intensément la présence de l'artiste partout, et il est possible de distinguer son énergie de de celle de la nature elle-même. Chaque touche de pinceau exprime la joie dans l'harmonie de toute chose vivante. 2



Lisez de la vie de Emily Carr