LA VIE À HOLMAN

LE MILIEU

Le paysage rocheux dans la région de Holman

Le paysage rocheux dans la région de Holman. Photo : Darlene Coward Wight, 2000.

Formation de glace

Formation de glace. Photo : Darlene Coward Wight, 2000.

Des lunettes de neige

Avant l’introduction des lunettes de soleil, les Inuits portaient des lunettes de neige munies de fentes horizontales, afin de se protéger les yeux de la lumière éblouissante du soleil au printemps. © Collection du Musée canadien des civilisations : n° de catalogue 1X-C-2846, image n° S89-1832-CD94-686-011.

Chien de traîneau

Chien de traîneau, Holman. Photo : Darlene Coward Wight, 2000.

Inukshuit sur la toundra près de Holman

Inukshuit sur la toundra près de Holman. Photo : Darlene Coward Wight, 2000.

LE PAYSAGE

Holman est situé sur la toundra de l’Arctique. Le paysage désert et sans arbres est caractérisé par un fond rocheux couvert de neige en hiver et de petites plantes voraces ici et là en été. La surface des roches est devenue crevassée en raison du cycle perpétuel de gel et de dégel, produisant ainsi des fissures dans lesquelles les plantes peuvent s’enraciner. La couche de terre sous la toundra s’appelle le pergélisol, c’est-à-dire un terrain en état de gel permanent. Le terrain dans la région de Holman est montagneux, avec des pentes abruptes et des falaises.

 

LE CLIMAT ET LES SAISONS

La température varie entre 15°C en été et une moyenne de -30°C en hiver. Les accumulations de neige sont sculptées par le vent sec. Le soleil disparaît au-dessous de l’horizon vers le début décembre et une obscurité quasi-totale règne jusqu’à la mi-janvier. Dans la période précédant le solstice d’été, les journées deviennent de plus en plus longues jusqu’à ce que le cycle recommence et on voit la lumière du jour 24 heures sur 24, du mois de mai jusqu’au mois d’août.

 

ANIMAUX

La plupart des animaux de l’Arctique se sont bien adaptés aux changements climatiques de l’Arctique, formant d'épais pelages pour se protéger du froid. Ils se reproduisent rapidement et leurs petits grandissent en peu de temps durant la courte période estivale. Les animaux les plus communs que l’on retrouve dans la région de Holman sont le caribou, le bœuf musqué , l’ours blanc , le loup et le renard arctique. Parmi les mammifères aquatiques et les poissons de la région, on retrouve le phoque et l’omble de l’Arctique. Le morse et la baleine sont des espèces moins communes dans la région de Holman. Une grande variété d'oiseaux, y compris des canards et des oies, font leur nid dans la région durant l’été, mais très peu y restent pendant l’hiver, à l’exception de l’harfang des neiges. L’autre animal que l’on voit souvent est le chien de traîneau.

 

NAVIGATION

Il existe très peu d’éléments verticaux sur le paysage arctique. Avant le XXe siècle, il n’y avait pas d’immeubles permanents dans la région de Holman; les maisons de neige ont été remplacées par des tentes de peaux. Toutefois, il y a un élément permanent qui est très visible sur le paysage : l’inukshuk, une construction en pierre représentant souvent la forme d’un être humain. Les inukshuit (pluriel de « inukshuk ») sont construits depuis des milliers d'années pour baliser les pistes et aider les voyageurs. Ils marquent les endroits où le gibier et le poisson abondent et où l’on a caché des réserves de nourriture ou de provisions. On les emploie également lors des expéditions de chasse pour attirer les oies ou tromper le caribou à portée d'arme. Les inukshuit peuvent également indiquer des endroits religieux ou sacrés, et rappellent les Inuits de manière symbolique leurs ancêtres qui les ont construits, ainsi que leur mode de vie traditionnel.

 

LES AURORES BORÉALES

Les aurores boréales constituent l’une des caractéristiques les plus spectaculaires du Nord. Ces lumières brillantes sont causées par des particules solaires chargées qui s’approchent de la Terre. Lorsqu’elles pénètrent le champ magnétique de la Terre et atteignent les molécules d’oxygène et d’azote dans l’atmosphère, elles libèrent de l’énergie sous forme de lumière. La couleur des lumières dépend de la source et de l’altitude des gaz. Par exemple, la couche d’oxygène supérieure de l’atmosphère produit les lueurs rouges, un phénomène très rare. La couche d’oxygène inférieure de l’atmosphère produit les lueurs jaunes et vertes très brillantes. En dépit des explications scientifiques, les aurores boréales demeurent toujours un spectacle mystérieux et émerveillant, et sont depuis des milliers d’années l’un des thèmes principaux de la folklore, des contes et des œuvres artistiques .

Traîneau à chiens à l’horizon

TRAÎNEAU À CHIENS À L’HORIZON


Motoneige et camion arrivant de la baie

MOTONEIGE ET CAMION ARRIVANT DE LA BAIE

 

Début

 

English

 

© The Winnipeg Art Gallery, 2002. Tous droits réservés.


Le Musée des beaux-arts de Winnipeg
Introduction     La vie à Holman     Les artistes    Les arts visuels     Galerie     Les contes
Liens pédagogiques     Jeux     Glossaire     Références et autres recherches     Crédits     Vos commentaires