LES CONTES

TRADITION ORALE

Entrevue avec Agnes Nanogak Goose

Entrevue avec Agnes Nanogak Goose

Dans l’Arctique, en plus de divertir, les contes sont un moyen d’instruire et d’informer les gens. Depuis la préhistoire, les leçons, vertus morales, histoires et connaissances pratiques ont été transmises d’une génération à l’autre par le biais de cette tradition orale commune. L’acte consistant à relater un conte est en soi un bon indicateur du mode de vie communautaire adopté durant les longs hivers dans l’Arctique. Les conteurs devaient avoir un auditoire attentif, désireux de les écouter. Les histoires écrites exigent des lecteurs qu’ils s’isolent individuellement pour découvrir le passé alors que la tradition orale nécessite la coopération et l’inclusion. Les contes expliquent la création des univers physiques et spirituels, décrivent la chasse et les voyages et relatent la vie de personnes. Une tradition orale riche et descriptive permet aux sociétés sans dossiers historiques écrits de conserver des connaissances qui tomberaient autrement dans l’oubli. Le transfert des connaissances des aînés aux jeunes permet d’assurer la survie des peuples.

L’aspect visuel des contes est presque aussi important que le conte lui-même. Le jeu de ficelle était utilisé pour illustrer les contes; on formait des visages familiers de personnes ou d’animaux pour mettre l’accent sur certains thèmes ou certaines images du conte. Le langage corporel du conteur, notamment sa gestuelle et son expression faciale, était également déterminant pour le conte. Les conteurs allaient même jusqu’à changer d’intonation pour représenter différents personnages. Ces éléments audio et visuels ont entraîné une transition logique vers les arts graphiques dans bon nombre de communautés de l’Arctique. Il a fallu attendre au XXe siècle pour que les histoires traditionnelles de ces communautés soient illustrées. Le style graphique des artistes de Holman se prête très bien à la narration visuelle de contes car il repose principalement sur les souvenirs des artistes, entre autres, les contes qui leurs ont été racontés par les aînés. Agnes Nanogak Goose, par exemple, était consciente du fait qu’il existait un lien étroit entre son art et la narration de contes. Lorsque l’atelier d’art a fermé ses portes pendant un certain temps, elle était désemparée car elle sentait que son art pourrait « aider d’autres personnes à se souvenir de certains contes ».

 

Les gravures suivantes réalisées par des artistes de Holman illustrent des contes.

Le jeu mortel

Un vrai rêve (Hinnaktoktok)

L'ours et la chasseresse

Géant vorace

Ce n'est pas dur

Le grand tourbillon d'eau (Kalaniyaaktok)

 

Début

English

 

© The Winnipeg Art Gallery, 2002. Tous droits réservés.


Le Musée des beaux-arts de Winnipeg
Introduction     La vie à Holman     Les artistes    Les arts visuels     Galerie     Les contes
Liens pédagogiques     Jeux     Glossaire     Références et autres recherches     Crédits     Vos commentaires