En voiture! Pour explorer le chemin de fer de Terre-Neuve

Histoire du chemin de fer et des navires côtiers

Les incidences socioéconomiques

Aiden Maloney - Départ sur les navires côtiers

Aiden Maloney: Entretien sur les gens de la collectivité qui prenaient les navires côtiers

JavaScript doit être activé et la dernière version d'Adobe Flash Player doit être installé pour interagir avec cette page

Durée: 2:24 Min
La taille du fichier: 521 Mo
Transcription

Les autres aspects importants de l'avènement du navire côtier dans nos vies sont, comme je l'ai dit, qu'ils apportaient toute la nourriture et les autres choses dont nous avions besoin pour assurer notre survie. Ils ramenaient des gens - des gens de chez nous - qui étaient partis travailler ailleurs. Ils les ramenaient à la maison et, du même coup, ils embarquaient des gens qui allaient chercher du travail ailleurs. C'était pour ces gens un moyen de locomotion, un moyen de se rendre là où ils pourraient faire quelque chose de leur vie. Mettons, par exemple, aux États-Unis ou au Canada continental. Dans ma propre famille, mon arrière-grand-père était médecin dans la collectivité et mon oncle, je veux dire mon grand-oncle, l'accompagnait. Il a pratiqué la médecine pour ainsi dire pendant toutes les années où j'ai grandi. C'était toujours un événement lorsqu'on transportait quelqu'un à l'hôpital pour obtenir d'autres soins, c'était, je pense, tout un événement. Ça aussi, c'était important.

Les gens de King's Cove, certains des hommes de King's Cove, plutôt que de pêcher à King's Cove allaient pêcher au Labrador. Alors le navire qui arrivait en juin ou en juillet pour conduire les pêcheurs au Labrador était témoin du départ des pères de la collectivité et de certains des garçons les plus âgés, des fils qui s'en allaient au Labrador. Ils s'en allaient là-bas pour pêcher en juillet et août et ne s'en revenaient pas avant... C'était donc comme si le village se vidait de la génération des aînés durant cette période. En septembre, il y avait quelques personnes qui partaient, des jeunes gens qui s'en allaient à St. John's pour aller à l'école secondaire ou au collège, et il y avait aussi des personnes qui s'en allaient trouver du travail à St. John's ou aux États-Unis, et ainsi de suite. Il y avait donc un peu de spectacle dans toutes les activités qui entouraient l'arrivée du navire côtier.