En voiture! Pour explorer le chemin de fer de Terre-Neuve

Histoire du chemin de fer et des navires côtiers

Le chemin de fer terre-neuvien

Wayne Greenland - Le train spécial

Wayne Greenland parle du train spécial

JavaScript doit être activé et la dernière version d'Adobe Flash Player doit être installé pour interagir avec cette page

Durée: 2:34 Min
La taille du fichier: 10.0 Mo
Transcription

Entre 1980 et 1983, le Canadien National a décidé d'offrir un service ferroviaire spécial. Donc, vers le 24 mai, c'est-à-dire, jamais le 24, mais plutôt le dimanche précédent, on offrait ce qu'on pourrait encore appeler le train spécial des pêcheurs à la ligne, le Trouter. Le train quittait St. John's ce jour-là à 8 h 30 pour arriver à Placentia vers 12 h 30. Il y avait quatre voitures-coachs comptant chacune 45 personnes, et il fallait se rendre à Dunville. J'étais employé à titre de traiteur, c'est-à-dire que je servais des rafraîchissements aux passagers, à l'aller et au retour. Ordinairement, ma famille m'accompagnait pour ce voyage. Le maire était normalement à bord, de même que de nombreux citoyens en vue qui aimaient le train et avaient de l'estime pour les employés. Nelly Carter était une de ces personnes. Elle quittait St. John's, enroulée dans l'Union Jack en raison de la fête de la Reine. Elle était très sympathique. À l'arrivée à Placentia, le maire de la ville - Bill Hogan, je crois - mettait des autocars à notre disposition pour nous emmener à ce qui s'appelait la base navale américaine. Cependant, au début des années 1980, c'était plutôt du côté des civils. Là, on nous servait ce qu'il y a lieu d'appeler un festin, et tout le monde s'amusait ferme. On nous offrait ensuite une visite des installations en autocar et, vers 15 h, nous repartions vers St. John's pour y arriver un peu avant 19 h.

Nous étions tous fatigués. Le train s'arrêtait de temps à autre pour laisser monter quelques pêcheurs à la ligne. Une fois, une femme est montée dans le train portant une truite qu'elle avait pêchée. Une autre femme a mis en doute le poids du poisson, et les deux en sont venues aux cheveux. J'ai dû m'interposer dans la querelle au sujet de la truite. C'était plutôt amusant.