En voiture! Pour explorer le chemin de fer de Terre-Neuve

Les employés du chemin de fer

Une journée dans la vie d'un steward

Larry Hickey - Faire les couchettes

Larry Hickey explique comment faire les couchettes

JavaScript doit être activé et la dernière version d'Adobe Flash Player doit être installé pour interagir avec cette page

Durée: 1:30 Min
La taille du fichier: 5.8 Mo
Transcription
J'ai oublié de mentionner... quand un nouveau passager montait à bord... toutes les cabines étaient équipées d'articles propres : serviettes, savon et tout. Pour faire le lit... sur les navires côtiers, les lits étaient des couchettes étroites... c'était tout un art de savoir faire le lit. Nous avions parfois des concours. Il fallait mettre le protège-matelas, et le matelas mesurait seulement... environ 80 cm de largeur, mais il était de longueur normale. Ensuite, on mettait le drap de dessous, un drap blanc, en le laissant pendre de tous les côtés, puis on bordait le pied, la tête et les deux côtés au pli carré en prenant soin de bien lisser. Puis, venait l'autre drap, une couverture et le couvre-lit. On repliait le drap du dessus, à la tête du lit, sur la couverture et le couvre-lit et on bordait le pied, de chaque côté, au pli carré, puis les côtés en lissant tous les plis. Si on lançait une pièce de 25 - sur le lit et que la pièce rebondissait, on pouvait dire que le lit était bien fait. Puis, venaient les oreillers... de grands oreillers en plumes, fantastiques... puis les couvertures de laine. Mais revenons à la couchette. Un gars ou une fille, car à un certain moment la plupart des stewards étaient des femmes, pouvait faire un lit absolument parfait.