En voiture! Pour explorer le chemin de fer de Terre-Neuve

Histoire du chemin de fer et des navires côtiers

Le chemin de fer terre-neuvien

Page précédente Page 10 Page suivante

Herbert J. Russell et le Newfoundland Government Railway

En 1923, la Reid Newfoundland Company est cédée au gouvernement de Terre-Neuve qui en reprend l'exploitation sous le nom de Newfoundland Government Railway. Pour les gens de Terre-Neuve, c'est un cadeau empoisonné. Pour un petit pays qui commence à ressentir le poids de la dette de guerre écrasante, le fardeau est trop lourd à porter de l'avis d'un grand nombre de personnes. Le nouveau régime assume la direction de près de 1 000 milles de voies ferrées, y compris plusieurs lignes secondaires qui n'offrent aucune possibilité de rentabilité, et une ligne principale qui doit être entièrement refaite.

Un changement de direction s'impose, et le gouvernement de Terre-Neuve trouve ce changement en la personne de Herbert J. Russell, qui est nommé directeur général.

Né en 1890 à Musgrave Harbour, Herbert Russell a 10 ans lorsqu'il déménage avec sa famille à St. John's. À 15 ans, il entre au service du rail comme coursier, amorçant une carrière au sein des chemins de fer où il restera toute sa vie. En 1917, il est superintendant de la division de l'est, avant d'être promu au poste de directeur général en 1923 au salaire de 8 000 $ par année.

La compagnie de chemin de fer dont il hérite n'est pas en bonne santé: le matériel est vétuste et complètement usé; la compagnie perd un million de dollars par année et on ne peut compter sur l'aide financière du gouvernement. Néanmoins, en moins de dix années suivant sa nomination, Russell fait des miracles. Les rails et l'équipement sont modernisés et le déficit de fonctionnement est réduit radicalement, passant de 1 000 000 $ à tout juste 30 000 $. En 1928, le Daily News déclare que les trains sont à l'heure et qu'ils fonctionnent efficacement et à moindre coût.

Russell fait beaucoup durant sa carrière au chemin de fer. Dans les dix années qui suivent la reprise, il remet à neuf la plateforme des rails, reconstruit ou remplace le matériel usé et réduit le déficit annuel qui n'est plus que de 30 000 $ par année. En 1939, on reconnaît ses efforts et il est fait commandeur de l'Ordre de l'Empire britannique (CBE).

Herbert J. Russell renverse complètement la situation à Terre-Neuve et sort la colonie du pire marasme de son histoire avant l'entrée de celle-ci dans la fédération canadienne - la dépression, les scandales qui secouent le gouvernement au début des années 1930 et la Seconde Guerre mondiale. D'autres changements importants attendent le chemin de fer avec l'entrée de Terre-Neuve dans la fédération canadienne en 1949, mais Russell ne les voit pas. Il décède subitement en février 1949, quelques mois seulement avant l'absorption du chemin de fer de Terre-Neuve par la Compagnie des chemins de fer nationaux du Canada.

Portrait de Herbert J. Russell.
Herbert J. Russell (1890-1949) fut le premier natif de Terre-Neuve à diriger le chemin de fer en 1923. Collection H.J. Russell.