En voiture! Pour explorer le chemin de fer de Terre-Neuve

Histoire du chemin de fer et des navires côtiers

Le chemin de fer terre-neuvien

Page précédente Page 13

La fin d'une époque

En 1969, les opérations terre-neuviennes du Canadien National sont constituées en une division autonome appelée Terra Transport. Le Canadien National dépense des millions de dollars pour des voitures pour voies étroites et l'amélioration des installations. Toutefois, par rapport à la compétition des transporteurs routiers, la part du rail dans le marché du transport des marchandises décline continuellement. Le déficit annuel se chiffre entre 35 et 40 millions de dollars. On commence à désigner les trains transinsulaires comme des trains facultatifs. Les premiers trains à disparaître sont ceux des lignes secondaires. Le dernier train sur la ligne secondaire menant à Bonavista passe le 23 novembre 1983. Les lignes d'Argentia et de Carbonear cessent leurs activités en septembre 1984, et la plupart des stations sont fermées. La ligne de Lewisporte entend le dernier sifflement du train en 1987. Un accord est passé entre le gouvernement fédéral et le gouvernement terre-neuvien: en échange de 800 millions de dollars destinés à l'amélioration aux routes, le service ferroviaire à Terre-Neuve cesse complètement le 1er septembre 1988.

Le dernier train quitte Bishop's Falls à 10 heures le 30 septembre 1988, pour effectuer le parcours de 138 milles jusqu'à Corner Brook.

Le démantèlement commence sans tarder. En 1990, il ne reste plus rien, tout a été vendu aux enchères ou liquidé autrement ou, encore, mis à la ferraille. Il ne reste que quelques bâtiments, l'emprise de la voie ferrée et quelques traverses laissées dans la terre à quelques endroits.

La plateforme de la voie ferrée est depuis convertie en un parc linéaire provincial baptisé Trailway .

La gare de Princeton en mauvais état.
Gare de Princeton, ligne secondaire de Bonavista. Collection des retraités du CN.
Matériel ferroviaire abandonné à Avondale. 2008.
Matériel de chemin de fer abandonné. Ute Simon.