En voiture! Pour explorer le chemin de fer de Terre-Neuve

Histoire du chemin de fer et des navires côtiers

Service de transport ferroviaire et côtier

Page précédente Page 8 Page suivante

La flotte Splinter

En vertu des Conditions de l'union de Terre-Neuve au Canada, les services de traversier et de bateaux côtiers furent pris en charge par le Canadien National en 1949. Comme on prévoyait que des routes améliorées réduiraient la nécessité d'un système de bateaux côtiers, on construisit moins de bateaux, seulement le Bonavista en 1956, qui a remplacé le SS Kyle sur la desserte du Labrador. Les derniers navires de la flotte Alphabet (le SS Glencoe et le SS Kyle) demeurèrent en service jusqu'en 1959. Le CN ajouta un nouveau transbordeur de trains, le SS William Carson, en 1955, les bateaux côtiers, Hopedale, Petite Forte et Traverner, en 1960-1962, ainsi que les cargos de golfe,Ambrose Shea, Patrick Morris, et Frederick Carter, de 1965 à 1968.

En 1973, le CN établit une unité distincte pour ses services de traversier et de la marine qui devint CN Marine en 1976 et Marine Atlantique en 1986. Étant donné l'expansion des autoroutes provinciales, on offrait les services de navires côtiers au Labrador et à la côte sud uniquement. Au cours des années 1990, le service côtier du sud fut remplacé par un système provincial de traversiers. En 2001, Marine Atlantique continua d'exploiter les traversiers du golfe, un cargo côtier et un service de traversier vers le Labrador. Le SS Sir Robert Bond remplaça le SS Carson dans la mer du Labrador après son naufrage en 1977 et on ajouta également le MV Northern Ranger.

Le voyage des pêcheurs au Labrador

Chaque année, des navires côtiers transportaient les pêcheurs et leur équipement de l'île de Terre-Neuve jusqu'aux pêcheries du Labrador. Ce « voyage des pêcheurs » commençait en mai ou au début juin selon les conditions météorologiques et l'état des glaces dans la péninsule Northern et le long de la côte du Labrador.

Les navires quittaient St. John's à destination de la baie Conception et s'arrêtaient en cours de route pour prendre des passagers. À chaque escale, les gens avaient déjà leur équipement sur le quai et attendaient le navire. Parmi les pièces d'équipement, on comptait des filets, des trappes à morue, des skiffs à morue, du bois d'oeuvre, d'autres petites embarcations et assez de nourriture pour permettre aux pêcheurs de tenir jusqu'à la fin de l'été. Avant les années 1960, les équipes de pêche apportaient souvent des animaux, par exemple des poulets, des moutons et des chèvres, que l'on mettait dans les cales inférieures des navires. Les grands skiffs étaient hissés et attachés au porte-manteau des canots de sauvetage, devant ces derniers. À chaque escale, le chargement et le déchargement pouvaient prendre jusqu'à 12 heures. Les navires côtiers étaient pleins à craquer de matériel et de passagers. Les pêcheurs étaient installés dans les soutes de pont supérieur tandis que les épouses et les enfants, qui payaient 6 $ pour un billet subventionné par le gouvernement, avaient droit aux installations d'hébergement des passagers ordinaires. Environ une semaine après le départ de St. John's d'un premier navire côtier, un deuxième quittait à son tour pour effectuer le même parcours. Les deux navires faisaient jusqu'à deux voyages pour transporter tous les pêcheurs au Labrador.

Après les années 1960, les pêcheurs et leur équipement étaient transportés sur des navires côtiers distincts. Des navires affrétés transportaient les marchandises et l'équipement tandis que des navires côtiers exploités par la compagnie de chemin de fer transportaient les pêcheurs et leurs familles. Cette pratique dura jusqu'au moratorium décrété en 1992.

Passagers et personnel dans la salle à manger du SS Bar Haven, côte sud, vers 1949.
Le SS Bar Haven, sur la côte sud, vers 1949. Archives provinciales, The Rooms.
Le SS Home à Snug Harbour.
Le SS Home à Snug Harbour, au Labrador. Les vapeurs transportaient entre 300 et 400 pêcheurs par voyage aux différents postes de pêche. Harry Cuff Publications.
Le SS Burgeo mouillant en vue de la côte du Labrador, en 1940.
Le SS Burgeo sur la côte du Labrador, 1940. Railway Coastal Museum.