En voiture! Pour explorer le chemin de fer de Terre-Neuve

Histoire du chemin de fer et des navires côtiers

Les Guerres mondiales

Page précédente Page 2 Page suivante

La Seconde Guerre mondiale

La bataille de l'Atlantique a commencé en septembre 1939 et a pris fin le 8 mai 1945; elle s'est donc poursuivie pendant cinq ans, huit mois et cinq jours. La campagne navale était cruciale non seulement pour ses grandes implications stratégiques mais également, selon Winston Churchill, premier ministre de la Grande-Bretagne à l'époque, parce que c'était la seule bataille qu'on ne pouvait se permettre de perdre.

Du jour au lendemain, Terre-Neuve a été transformée -d'un trou perdu, elle est devenue le bastion de l'Atlantique nord. Des troupes américaines et canadiennes, des fusils, des munitions, des matériaux de construction et des fournitures y arrivaient de toutes parts. Les gouvernements du Canada et des États-Unis construisirent plus d'une centaine de bases terrestres, aériennes et navales de différentes tailles et à des fins diverses d'un bout à l'autre de Terre-Neuve. Le chemin de fer de Terre-Neuve, qui assurait les mouvements des marchandises et des troupes d'une base à l'autre dans l'île et depuis Port aux Basques, a contribué grandement à l'effort de guerre dans l'Atlantique ouest. Il était essentiel que l'ennemi ne puisse pas capturer Terre-Neuve et en faire un tremplin pour l'invasion du territoire continental nord-américain. Pour la première fois dans l'histoire de Terre-Neuve, toutes les ressources de l'île étaient en grande demande. Le gouvernement se retrouvait dans la situation enviable d'avoir des résultats excédentaires à chaque exercice financier!

Le boom de la construction a créé des milliers d'emplois pour les Terre-Neuviens. Le travail offert sur les bases militaires était le bienvenu pour la population qui avait grandement souffert sur le plan économique au cours des années ayant précédé la guerre. Le chômage était à un niveau très élevé depuis la Première Guerre mondiale et, en avril 1939, près d'un tiers des 300 000 habitants de Terre-Neuve bénéficiaient d'aides du gouvernement. Toutefois, à l'apogée de la construction en 1942, quelque 13 500 Terre-Neuviens travaillaient sur les bases américaines à des salaires assez élevés.

Le chemin de fer se retrouvait presque dépassé par l'énorme achalandage. Au début de la Seconde Guerre mondiale, le Newfoundland Railway, subissant toujours le contrecoup de la dépression, avait mis sur la glace son programme de remplacement des ponts de dix ans et la conversion graduelle du charbon à l'huile pour l'alimentation de ses locomotives à vapeur. Il s'appliquait principalement à transporter les troupes et à expédier les fusils, les munitions et les fournitures. Les employés travaillaient en moyenne 70 heures par semaine. Les salaires sont passés de deux millions de dollars en 1930 à cinq millions en 1940 et à sept millions en 1945. Le chemin de fer était approvisionné en tout ce dont il pouvait avoir besoin, la plupart du temps par le gouvernement des États-Unis.

Holyrood, visite royale de 1939.
Holyrood, en 1939. La visite royale effectuée par le roi George VI et la reine Élisabeth, le 17 juin 1939, a été la première visite royale à Terre-Neuve d'un monarque régnant. 1.003.002 Col. 137, Archives et manuscrits, Bibliothèque QEII, Université Memorial.
Locomotive 1008, vers 1914.
Les exigences de la guerre ont poussé les travailleurs et le matériel du chemin de fer jusqu'à leur limite. En 1941, le Newfoundland Railway a fait l'acquisition de neuf locomotives neuves. Collection Clayton Cook.
Vue aérienne de l'hôpital de la Marine canadienne, en 1941.
Vue aérienne de l'hôpital de la Marine canadienne en 1941. L'hôpital a continué de servir après la guerre jusqu'en 1970 pour soigner les gens atteints de polio. Lillian Stevenson Museum and Archives.
Troupes américaines s'embarquant à New York à destination de Terre-Neuve, en 1941.
Les premières troupes américaines à destination de Terre-Neuve embarquent à bord de l'Edmund B. Alexander à New York. Le vapeur arriva à St. John's, le 29 janvier 1941. Archives d'histoire maritime, Université Memorial, PF-306.752.