En voiture! Pour explorer le chemin de fer de Terre-Neuve

Histoire du chemin de fer et des navires côtiers

Les repas et les divertissements

Page précédente Page 2 Page suivante

Sur les lignes secondaires

Au début du chemin de fer, il n'y avait pas de voitures-lits ni de restaurants sur les lignes secondaires, alors les passagers devaient se débrouiller tout seuls. Ceux qui savaient à quoi s'attendre emportaient des paniers d'osier bien remplis de sandwichs, de galettes à la mélasse, de gâteaux et de tout ce dont ils pouvaient mettre la main dessus. Sous peu, on commençait à se passer la nourriture et à la partager avec ses compagnons de route dans le wagon. Le chef de train, qui appelait tout le monde par son prénom, était habituellement invité à partager le festin. Pour sa part, il préparait une grande bouilloire de thé sur le poêle à l'arrière de la voiture. Alors que le train avançait au pas, les festivités prenaient de l'ampleur. La distinction entre la première classe et la deuxième s'amenuisait peu à peu à mesure que les gens allaient et venaient d'un bout à l'autre du train. Il se trouvait généralement quelqu'un qui avait une musique à bouche ou un accordéon à boutons. Avant longtemps, on chantait, on dansait des gigues dans les couloirs et on tapait des mains au rythme de la musique.

Dans les années 1960, à l'époque du CN, il fallait presque une journée entière pour traverser l'île. Bien que le service aux passagers - le menu y compris - n'était plus ce qu'il avait été, les passagers pouvaient encore commander du pain, de la soupe, de la viande et du poisson. Le thé et le café étaient toujours au menu, mais les boissons alcoolisées n'y figuraient plus. Les distinctions de classe ont été rétablies. Même s'il n'y avait plus autant de voyageurs, la voiture-restaurant des années 1950 et 1960 était toujours un endroit tout aussi exquis pour manger. Selon Ray Guy, la salle à manger du chemin de fer était [traduction] l'un des meilleurs restaurants que l'on peut trouver n'importe où. Le personnel du wagon-restaurant, constitué de trois serveurs, d'un chef steward, de deux cuisiniers, d'un préposé au garde-manger et d'un novice qui vendait le café et les sandwichs, servait les repas sur des nappes blanches et les gens se mettaient toujours sur leur trente et un pour aller dîner au wagon-restaurant.

Intérieur de la voiture-restaurant.
Intérieur de la voiture-restaurant avec les tables dressées. Corner Brook Railway Museum. Collection Wayne Greenland.
Deux mannequins posés dans le diorama de la voiture-restaurant
On a recréé dans le diorama représentant la voiture-restaurant l'ambiance d'un petit restaurant des années 1940. Railway Coastal Museum.