En voiture! Pour explorer le chemin de fer de Terre-Neuve

Histoire du chemin de fer et des navires côtiers

Les accidents et le temps

Page précédente Page 5 Page suivante

L'imprévisibilité des vents et de la neige: tout à fait prévisible

Les vents forts représentaient un danger particulier pour les trains dans certaines régions de l'île, surtout dans une région près de Port aux Basques, la région de Gaff Topsail ou de Wreckhouse. Gaff Topsail était un endroit légendaire faisant partie du folklore ferroviaire terre-neuvien. Il était connu de tous les Terre-Neuviens, y compris les gens qui n'avaient jamais pris le train, comme étant un endroit de neige profonde et de vents violents, qui exigeait de brûler des meubles pour continuer de nourrir la vapeur de la chaudière d'un train coincé pendant des jours dans un banc de neige. Les trains de voyageurs finissaient par manquer de nourriture, mais les parties de poker où on jouait gros se continuaient dans les voitures-restaurants abandonnées durant les tempêtes hivernales. Un éminent cheminot, A.R. Penney, écrivit: [Traduction] La route directe sur la butte Gaff Topsail était faisable, mais certainement pas praticable. Le chemin de fer n'aurait jamais dû y être construit. L'hiver, lorsque la butte Gaff Topsail était balayée par le vent et la neige, la route était ardue pour l'équipe du train et le répartiteur assis près de son télégraphe dans son bureau de Bishop's Falls. Lorsque l'hiver était bel et bien commencé et que les bancs de neige le long de la voie ferrée atteignaient le dessus des wagons (on avait alors l'impression que le train passait par un tunnel en regardant défiler par la fenêtre les bancs de neige luisants), le chef de la voie passait beaucoup de temps dans sa cabane sur la butte de Gaff. Il avait pour tâche d'évaluer continuellement les conditions d'enneigement, le vent et le temps et appelait des chasse-neige sur les trains qui quittaient Humbermouth en direction de l'est ainsi que Bishop's Falls en direction de l'ouest. Lorsque les conditions s'aggravaient, il faisait sortir le chasse-neige rotatif, la superbe machine de déneigement qui dégageait la voie lorsque les bancs de neige élevés empêchaient les chasse-neige ordinaires de passer.

Photo d'une tranchée dans la neige faisant près de deux mètres et sur laquelle on peut voir des hommes sur la voie ferrée.
Au morne Gaff Topsail, la voie ferrée traversait un terrain aride et très pentu. Les vents étaient violents et les chutes de neige, abondantes. Dans ces conditions, une tranchée de 3 à 4 mètres de largeur pouvait se remplir en quelques heures seulement. Collection A.R. Penney
Locomotique bloquée dans la neige, hiver 1920, Harbour Grace.
Locomotive bloquée à Harbour Grace, vers 1920. Des cantonniers déneigent la locomotive à la pelle. Collection Fabian Kennedy.