En voiture! Pour explorer le chemin de fer de Terre-Neuve

Les employés du chemin de fer

Une journée dans la vie d'un steward

Page 1 Page suivante

Les déplacements dans la province

Les navires côtiers représentaient un lien vital avec le monde extérieur pour beaucoup d'habitants des collectivités isolées. C'était tout un événement social, chaque semaine, lorsqu'on se rassemblait sur le quai à l'arrivée du navire pour voir qui débarquait ou embarquait et les marchandises qu'on laissait ou qu'on chargeait.

Larry Hickey a travaillé pour le Service ferroviaire du CN et pour Marine Atlantique pendant plus de 30 ans. Il a été, entre autres, chef steward, sur de nombreux navires côtiers, y compris le SS Baccalieu. Non seulement le navire était-il comme notre chez-nous et l'équipage, comme notre famille, se remémore Larry, mais les gens qui voyageaient avec nous et ceux qui venaient nous voir au quai faisaient aussi partie de notre famille élargie.

Les navires voguaient d'habitude pendant le jour seulement, et accostaient dans un port différent chaque soir. Il n'était pas rare pour l'équipage de se faire inviter à dîner dans les familles. L'accueil était aussi chaleureux que le dîner était copieux.

Suivre le mouvement

La liste des tâches et l'horaire dépendaient des trajets côtiers particuliers, des ports d'escale et du nombre de passagers. Beaucoup de tâches étaient routinières comme le service aux tables et aux cabines ainsi que l'accueil des passagers dont il fallait bien s'occuper. Toutefois, même si on voyait à bien préparer la journée, chaque traversée risquait d'avoir ou avait sa part d'imprévu.

Au cours de ses nombreuses années de service, Larry a eu sa part d'événements fortuits. Il n'y avait que deux hôpitaux sur le trajet: l'un à Burgeo et l'autre à Harbour Breton. L'équipage devait faire face à toutes sortes de situations depuis les femmes sur le point d'accoucher jusqu'aux personnes gravement malades qui devaient être transportées d'urgence à l'hôpital le plus près. Lorsqu'on recevait un appel pour dire qu'une personne devait aller à l'hôpital, il n'était pas rare de voir l'équipage se rendre à la maison du malade avec une civière pour le transporter au bateau. Et arrivé au port où se trouvait l'hôpital, c'est souvent l'équipage qui allait y porter le patient.

Toujours prévoir l'imprévu

Larry se souvient aussi d'un certain nombre de cas de maternité: Beaucoup de femmes enceintes quittaient leur localité et leur foyer pour se rendre à Burgeo environ deux semaines avant la date fixée pour l'accouchement. Une fois sur place, elles demeuraient dans une pension pour être près de l'hôpital lorsque viendrait le temps d'accoucher. On espérait toujours que les contractions ne commenceraient pas à bord du navire, de dire Larry en riant. Parfois le navire était pris dans une tempête pendant quelques jours et nous devenions tous un peu nerveux.

Pendant toutes les traversées, Larry avait toujours avec lui un bouquin pour le cas où ces femmes ne pourraient pas se rendre à l'hôpital. C'était un exemplaire du livre The Canadian Mother and Child (La mère canadienne et son enfant), que sa soeur, une infirmière, lui avait donné en lui disant qu'il trouverait aux pages 46 et 47 toute l'information dont il aurait besoin si jamais une femme commençait à avoir des contractions!

vidéos
Cliquer pour voir des vidéos des entrevues
Le SS Baccalieu arrivant au quai de Rencontre.
Le SS Baccalieu arrivant au quai de Rencontre sur la côte sud. Le Baccalieu a desservi la côte sud depuis les années 1920 jusqu'à la fin des années 1950. Collection des retraités du CN.
Le chef steward Lahey Purser assis sur un tonneau à bord du SS Courage.
Lahey Purser, chef steward sur le SS Courage. Railway Coastal Museum.
Le personnel médical et l'équipage d'un navire embarquent un malade qui doit aller à l'hôpital.
Embarquement d'un malade pour le mener à l'hôpital. Les équipages des navires côtiers et des trains étaient habitués à répondre aux besoins spéciaux des malades. Souvent, ils en faisaient beaucoup plus que ce qu'il leur était demandé pour assurer le transport du personnel médical. Harry Cuff Publications.
Trois membres d'équipage à bord du MV Hopedale, 1961.
Larry Hickey (à droite) prend sa pause sur le SS Hopedale, 1961. Collection Larry Hickey.