En voiture! Pour explorer le chemin de fer de Terre-Neuve

Histoire du chemin de fer et des navires côtiers

Les incidences socioéconomiques

Page précédente Page 4 Page suivante

Le tourisme

Dès ses débuts, le chemin de fer est reconnu comme un excellent outil de promotion touristique à Terre-Neuve. Les voyageurs peuvent désormais faire rapidement et facilement le tour de l'île, accéder à l'arrière-pays sans avoir à embaucher des guides et à emporter des provisions pour des semaines. Le train et les navires côtiers amenaient les visiteurs aux diverses localités de l'île.

Les premières tentatives pour attirer des touristes à l'île étaient axées sur la promotion de la nature presque vierge et sauvage de Terre-Neuve et l'abondance de sa faune qui en faisait un paradis pour les chasseurs et les pêcheurs. La Newfoundland Railway fournissait aux amateurs de chasse et de pêche américains et canadiens un accès facile aux rivières situées dans les terres intérieures, près des voies ferrées, pour y faire la pêche à l'abondant saumon de l'Atlantique. Des excursions spéciales en train étaient organisées durant les congés pour que les touristes et les résidents locaux puissent venir faire du camping d'été.

Photo d'un groupe d'excursionnistes prise à côté du train, 1895.
Groupe d'excursionnistes, en 1895. Une des premières excursions en chemin de fer. Il s'agissait problablement d'une sortie au « bout de la voie ferrée » durant la construction des divisions nord et ouest du chemin de fer terre-neuvien. Collection A.R. Penney.
Un groupe de chasseurs américains à Howley, vers 1914.
Des Américains venus chasser à Howley, vers 1914. Le chemin de fer assurait le premier accès facile aux troupeaux de caribous de l'arrière-pays. Howley a vite été connu pour être un endroit où il était pratiquement garanti de prendre un caribou. Harry Cuff Publications.