En voiture! Pour explorer le chemin de fer de Terre-Neuve

Histoire du chemin de fer et des navires côtiers

Le chemin de fer terre-neuvien

Page précédente Page 6 Page suivante

Les lignes secondaires

Bien que la ligne ferroviaire principale allant de part en part de l'île soit en soi un chef-d'oeuvre d'ingénierie et d'optimisme politique, les lignes secondaires font également partie intégrante du chemin de fer de Terre-Neuve.

À partir de 1880, il est admis qu'une ligne principale allant d'un côté à l'autre de l'arrière-pays inhabité nécessite des lignes secondaires, surtout pour relier la région de la baie de Conception très peuplée avec St. John's. Le contrat de Blackman de 1881 prévoit une ligne secondaire menant à Harbour Grace, qui sera exploitée pendant 13 années avant l'achèvement de la ligne principale. Une autre ligne mène à Brigus.

En 1883, les détenteurs d'obligations de la Newfoundland Railway Company entreprennent la construction de la ligne secondaire menant à Harbour Grace après que la compagnie manque à ses engagements avant d'atteindre Harbour Grace Junction, l'actuel Whitbourne. La ligne secondaire, achevée en novembre 1884, produit de modestes bénéfices d'exploitation avant son rachat par le gouvernement en 1896. À l'origine, la ligne de Harbour Grace s'étend de Whitbourne jusqu'à Broad Cove Junction au fond de la baie de Trinity, puis franchit les vastes étendues broussailleuses jusqu'à Tilton et la baie de Conception. Les 13 milles de voie ferrée entre Broad Cove Junction et Tilton, connue comme la ligne secondaire de Tilton, sont rachetés en 1915-1916.

De 1915 à 1930, on compte cinq lignes secondaires en opération dans les péninsules d'Avalon et de Bonavista, lesquelles relient des centres isolés entre eux et ces centres avec le service de caboteurs. Malgré la réduction des opérations des lignes secondaires durant la grande dépression, celles de Placentia, de Carbonear et de Bonavista resteront en service jusque dans les années 1980. D'autres lignes privées et publiques dans le centre de Terre-Neuve permettent d'ouvrir l'arrière-pays.

En 1897, suite à l'achèvement de la ligne principale, R.G. Reid est embauché à contrat pour construire trois petites lignes secondaires dans l'arrière-pays. La ligne secondaire de Lewisporte, qui s'étend sur 70 milles en direction nord depuis Notre Dame Junction, rejoint le service de caboteurs dans la baie de Notre Dame et relie le centre de Terre-Neuve à un port. À compter de 1936, cet embranchement constitue un important lien stratégique lors de la construction et l'approvisionnement de la base aérienne de Gander. Il sera fermé en 1984.

En 1900, dans le but d'encourager une importante scierie, le gouvernement embauche Reid pour construire une ligne de 19 milles depuis le lac Red Indian jusqu'à la ligne principale. En 1910, le chemin de fer Millertown est vendu à l'Anglo Newfoundland Development (A.N.D.) Company, exploitante de la nouvelle usine de pâtes et papiers qui se trouve à Grand Falls. La compagnie prolonge le chemin de fer par une extension de 19 milles jusqu'au lac Ambrose, soit le Harpoon Logging Railway (chemin de fer pour le transport du bois de Harpoon). Servant principalement au transport du bois de pulpe, les deux lignes sont démantelées en 1957. Le chemin de fer de l'A.N.D. Company comprend également une ligne de Grand Falls au port de Botwood, laquelle est vendue à un entrepreneur privé en 1957. Parmi d'autres chemins de fer privés du début du 20e siècle, mentionnons Workington Railway,, une ligne de sept milles allant de la mine du même nom près de Lower Island Cove jusqu'à Old Perlican (1898-1901), et le chemin de fer funiculaire de six milles pour voies de 24 pouces menant aux mines de l'île Bell.

Foule devant la gare de Placentia, vers 1920.
Gare de Placentia vers 1920. 08.01.005 Col. 137, Archives et manuscrits, Bibliothèque QEII, Université Memorial.
Le chemin de fer à Bonavista, après 1911.
Poste de Bonavista en 1911. 12.03.003 Col. 137, Archives et manuscrits, Bibliothèque QEII, Université Memorial.