En voiture! Pour explorer le chemin de fer de Terre-Neuve

Histoire du chemin de fer et des navires côtiers

Service de transport ferroviaire et côtier

Diaporama sur le service de navires côtiers

Peinture du SS Ethie. Artiste: Robin Cook.

Au début, il n'y avait pratiquement que le transport maritime. La morue a amené les premiers Terre-Neuviens à mettre sur pied plus de 1 400 peuplements disséminés sur 10 000 milles de côte. Les bateaux leur permettaient de se rendre aux bancs de pêche et ils les ont conduits jusqu'au Labrador. Ils reliaient les Terre-Neuviens à la mer et entre eux. Plus d'un millier de petits ports isolés étaient reliés entre eux et avec le monde extérieur grâce aux bateaux. L'intérieur de Terre-Neuve, la seizième plus grande île au monde, était presque complètement inconnu. Les bateaux apportaient les nouvelles, les fournitures et l'aide médicale. C'était par bateau que les gens quittaient leur localité et y revenaient. Pendant des centaines d'années, les nombreuses collectivités isolées pouvaient seulement compter sur les navires des marchands de poisson. Toutefois, à la fin du 19e siècle, un service de navires côtiers mieux organisé et subventionné par le gouvernement avait vu le jour. Les gens de Terre-Neuve et du Labrador passaient une bonne partie de leur vie dans l'attente du prochain bateau, leur lien vital avec le monde extérieur, par lequel arrivaient fournitures et personnes attendues. C'était un défi redoutable pour les Services de transport ferroviaire et côtier d'assurer la liaison de tous ces petits ports isolés.

La Newfoundland Railway Company était la seule société ferroviaire au monde à exploiter également un service de navigation côtière. L'un de ses navires assurait la liaison entre Terre-Neuve et le Canada et les autres reliaient le chemin de fer aux ports isolés où il ne se rendait pas directement.

Tout le monde à bord! Bon vent!

Page 1 de 12

Retour à HISTOIRE DU CHEMIN DE FER ET DES NAVIRES CÔTIERS Service de transport ferroviaire et côtier page 1