En voiture! Pour explorer le chemin de fer de Terre-Neuve

Histoire du chemin de fer et des navires côtiers

Les accidents et le temps

Accident de train à St. Teresa, à Terre-Neuve

Accident de train à St. Teresa, à Terre-Neuve

JavaScript doit être activé et la dernière version d'Adobe Flash Player doit être installé pour interagir avec cette page

Durée: 2:07 Min
La taille du fichier: 5.2 Mo
Transcription

Aucun son ni commentaire à cette vidéo.

Description de l'incident :

Lorsque Rosalie Lombard était étudiante en sciences infirmières à l'hôpital Columbia-Presbyterian, elle a rencontré des médecins qui s'étaient engagés comme volontaires à la mission Grenfell, à St. Anthony, dans la péninsule Nord de l'île de Terre-Neuve. Après l'obtention de son diplôme en 1952, elle a décidé également d'offrir ses services à la mission Grenfell dans le but d'utiliser ses compétences en soins infirmiers dans un environnement nouveau et sortant de l'ordinaire.

Mme Lombard et une autre collègue de travail de Grenfell, qui s'en allait aussi à St. Anthony, ont pris le train à Port aux Basques en direction de Deer Lake. À St. Teresa, à mi-chemin environ de Deer Lake, il y a eu soudainement une série de grandes secousses. Mme Lombard se rappelle : J'ai entendu un grand fracas et des grincements qui venaient de l'avant. Nous étions certaines que nous tombions d'un pont ou que quelque chose de plus grave se produisait, mais le train s'est soudainement arrêté sur une pente. Un Terre-Neuvien âgé qui était assis pas loin a regardé par la fenêtre et a dit calmement : ' J'crois que nous avons déraillé. ' Nous avons tous quitté nos sièges et descendu de la voiture pour voir ce qui s'était passé. Notre voiture, la 45, était sortie des rails, mais toutes les autres devant nous étaient dans un état épouvantable. Nous avions déraillé! La locomotive 807, crachant sa vapeur, ses roues tournant toujours, était couchée à l'envers sur le talus. Les autres voitures gisaient en accordéon et les rails d'acier étaient enroulés et tordus...

J'étais occupée à filmer la scène avec ma nouvelle caméra de huit mm, y compris le spectacle dramatique du conducteur et du chauffeur que d'autres membres de l'équipage aidaient à sortir de la locomotive renversée...

Nous n'avions pas été sans nous apercevoir, bien sûr, qu'il n'y avait qu'une voie ferrée. Comme celle-ci était si endommagée, nous nous demandions comment nous ferions pour quitter cet endroit au milieu de nulle part... Nous avons appris plus tard que l'équipage avait pu communiquer avec le bureau de régulation des trains au moyen des fils télégraphiques qui étaient tendus le long de la voie ferrée.

Un autre train a fini par venir ramasser les voyageurs laissés en rade, et Mme Lombard a poursuivi son voyage sans autres incidents jusqu'à la péninsule Nord où elle a passé deux ans.