Les restes doivent être examinés en détails pour obtenir une bonne évaluation des pièces à conviction.

© 2011, SFU Museum of Archaeology & Ethnology. Tous droits réservés.

Introduction

Comment sont identifiés les individus décédés?

Lorsqu’un cadavre est découvert, les enquêteurs doivent déterminer de qui il s’agit, à quel endroit et à quel moment est survenu le décès, comment et pourquoi le décès est survenu. Cependant, le processus d’identification peut aussi débuter avant même que le cadavre ne soit découvert - au moment même où une personne ou un groupe de personnes sont portés disparus ou présumés morts. Premièrement, il faut récolter des données ante mortem. Les données ante mortem font références à toutes les informations ou documents amassés par une personne au cours de sa vie qui peuvent aider à l’identifier après sa mort. Cela inclut une description physique comprenant l’âge, le sexe, la couleur des cheveux, la stature, etc. ; les dossiers dentaires et médicaux (incluant les radiographies); des caractéristiques individuelles comme les tatouages; et des photographies récentes. Les informations ante mortem peuvent aussi inclure les détails de l’habillement de la personne au moment de sa disparition et quels objets personnels transportait-elle. Tout élément pouvant aider à identifier une personne est pertinent. Une fois qu’elles sont collectées, les données peuvent être comparées à des informations similaires obtenues à partir de cadavres non identifiés dans le but de trouver une correspondance. Qu’il s’agisse de la disparition d’un seul individu ou d’un accident mortel impliquant plusieurs personnes, les dossiers ante mortem sont une composante essentielle du processus d’identification.

Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons