La Formation d’Escuminac

© Parc national de Miguasha

Introduction

Les Micmacs de la Gaspésie appelaient le secteur Megouasag: falaise rouge. Devenu Miguasha avec le temps, l’endroit est toujours aussi rouge. En soirée, lorsque le soleil couchant caresse les falaises de ses rayons tièdes, la roche s’embrase de tons écarlates.

À l’extrémité ouest de la Baie-des-Chaleurs, du côté nord de la rivière Ristigouche, Miguasha doit sa coloration rouge à la formation géologique de Bonaventure. Mais l’endroit doit plutôt sa renommée à la formation qui se trouve juste en dessous, au niveau de la plage. Depuis 125 ans, la Formation d’Escuminac est célèbre chez les paléontologues du monde entier. Et pour cause: elle a livré des milliers de fossiles étonnamment bien conservés, principalement des poissons qui ont vécu au Dévonien, il y a 380 millions d’années.

Site paléontologique majeur pour cette période éloignée, Miguasha a été déclaré "patrimoine mondial de l’humanité" par l’UNESCO en 1999. Le parc national de Miguasha, créé en 1985, en assure la protection et conserve les précieux fossiles dans les collections du musée d’histoire naturelle érigé six ans plus tôt. Accessible au public durant la belle saison, l’endroit permet de se familiariser avec la paléontologie et de découvrir un moment important de l’évolution, l’apparition des premiers vertébrés terrestres, dans un monde peuplé jusqu’alors par des êtres aquatiques.

Miguasha est un peu comme une photo qui nous montre de quoi avait l’air ce coin de notre planète il y a très longtemps. Une photo un peu défraîchie, mais qui révèle une incroyable somme d’informations aux paléontologues qui savent l’observer avec assez de patience et de minutie.

Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons