Dès 1860, les Kanien’kehá:ka se mettent à vendre leurs œuvres perlées aux touristes qui viennent visiter leur communauté près de Montréal. D’autres artistes vont même jusqu’aux chutes du Niagara ou autres lieux de séjours touristiques pour y vendre leurs objets qui deviendront des articles de souvenir prisés. Les sacs perlés, tels que celui-ci, étaient fabriqués en grande quantité par les Iroquois. Les Euro-Canadiens qui achetaient ces objets les gardaient précieusement comme des souvenirs de leur voyage.
RCIP
Le Musée McCord d'histoire canadienne

© 1997, Réseau canadien d'information sur le patrimoine. Tous droits réservés.

Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons