On place devant soi les bols de perles de toutes sortes de couleurs.

Il faut d’abord choisir les couleurs qui nous plaisent. Ensuite, on prend les perles une à une ou quelques-unes à la fois et les place côte à côte dans le carton plié. De cette façon, on peut essayer diverses combinaisons de couleurs et voir à l’avance de quoi aura l’air le collier ou le bracelet. On peut ainsi changer d’idée et modifier l’ordre des couleurs. Un autre avantage de placer d’abord les perles dans le carton est de savoir exactement le nombre de perles nécessaires. Par exemple, si l’on souhaite fabriquer un collier, il faut remplir toute la longueur du carton de perles. Toutefois, si l’on veut confectionner un bracelet, la moitié du carton suffit.

Une fois l’allure du bracelet déterminé et que les perles sont placées sur le carton, on est prêt à les enfiler. Il faut prendre la grande extrémité du fil et la passer à travers chacune des perles. Le fermoir arrêtera les perles placées sur le fil. Et que faire de petit bout du fil qui reste?. Il faut aussi l’enfiler dans les perles jusqu’à ce qu’il soit complètement caché. Cette technique donnera un objet très résistant.

Lorsqu’on enfile les perles, il faut laisser le travail sur la table.

Pour la fermeture du bracelet, il faut faire des nœud autour du fermoir avec l’extrémité du fil. Le fil restant doit être enfilé à travers les perles comme on l’a fait avec l’autre extrémité jusqu’à une quinzaine de perles, puis on coupe le reste du fil avec des ciseaux.

RCIP
Le Musée McCord d'histoire canadienne

© 1997, Réseau canadien d'information sur le patrimoine. Tous droits réservés.

Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons