La bataille pour une harpe par Thérèse, 16 ans

Je me souviens Césarion, quand j’étais petite fille, mon père, Ptolémée XIII surnommé Aulète, était sévère. Il disait toujours que, selon les traditions égytiennes, le Pharaon et sa famille devaient suivre ce règlement : « c’est inexcusable pour les membres de la famille royale de jouer de la harpe, parce que c’est un instrument joué par les paysans pour saluer et accueillir la famille éminente d’Égypte ».

Ma mère ne croyait pas en cette loi inutile, mais ne pouvait pas le lui dire. Elle ne voulait pas que ma vie soit un reflet de la sienne, alors elle a créé une chanson pour me le dire indirectement. Elle l’a composé en jouant la harpe qu’elle cachait de mon père. Elle me l’a dit en confidence et j’ai promis qu’un jour je prendrais la harpe et que je la jouerais comme elle.

Après que ma mère fut décédée, j’ai oublié son souhait parce qu’elle n’était plus là pour me chanter. Et mon père était encore là pour me guetter et il m’aurait pendu si je n’avais pas suivi les traditions.

Longuement après, j’ai marié mon frère, Ptolémée XIV surnommé Dionysos. Donc, encore une fois, je n’avais pas tellement de pouvoir. J’avais beaucoup de ressentiment contre Ptolémée et ses lois, alors je me suis révoltée contre lui.

Après trois ans de malheur, je suis partie d’Alexandrie pour aller dans les provinces égyptiennes. C’est alors que je me suis souvenue des paroles de ma mère. J’ai assemblé une armée pour lutter contre l’injustice des lois et des traditions. C’est à ce temps que je suis tombée amoureuse d’un guerrier, ton père, Jules César. Ensemble, nous avons expulsé Ptolémée d’Alexandrie et nous sommes devenus les conquérants d’Égypte. Ton père est reparti à Rome pour des raisons politiques et nous l’avons rejoint un peu plus tard. J’ai apporté avec moi le souhait de ma mère, sa chanson émouvante et sa harpe magnifique qui capte l’oreille de tous avec sa mélodie harmonieuse.

Et maintenant, je te la chante pour que tu te souviennes de ta grand-mère qui a été ma collaboratrice et mon inspiration dans ma croisade pour la paix dans les pays. La voici :

Garde toujours ta force et ton courage
Lutte pour la justice
Quand tu perdras ta volonté
Pense à des bonnes choses
Pour te détendre ou pour rire
Joue de la harpe
Ça va t’inspirer
Les vibrations vont être accueillies par ton corps
Ils vont te libérer des inquiétudes
Tu pourras faire des bonnes décisions justes et loyales.


Réseau canadien d'information sur le patrimoine
Canadian Heritage Information Network, Centre des recherches et études andalouses, Centre des musiques arabes et méditerranéennes Ennejma Ezzahra, Musée de la musique, Laboratoire de recherche des musiques du monde, Musée acadien de l'Université de Moncton, Canadian Museum of Civilization, Musée d'art et d'archéologie de l'Université d'Antananarivo, Musée ethnographique Alexandre Sènou Adande, Musée national du Mali, St. Boniface Museum, Lycée de langues étrangères Alexandre Dumas, Museum of the Romanian Peasant

© 1999, RCIP. Tous droits réservés.

Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons