La contrã (ou la brace) est l'alto d'accompagnement utilisé par les musiciens populaires de Transylvanie (province du Nord-Ouest de la Roumanie) dans leur musique de taraf (petit ensemble de musique traditionnelle). L'instrument est soit manufacturé par un luthier (comme dans ce cas, où le constructeur est Dumitru Iederan de la ville de Carei), soit acheté au magasin et aménagé ultérieurement.

Le chevalet de la contrã est moins haut que d'habitude. Sur sa courbure aplatie, trois cordes sont tendues, rapprochées l'une de l'autre (la - ré - sol). Un archet court et grossier permet l'attaque des trois cordes à la fois. Par une doigté simple, en première position, l'instrumentiste exécute les accords exclusivement majeurs (en diverses positions) dont il a besoin.

La contrã utilise deux types d'accompagnement : l'un pour les mélodies en rythme libre (chansons, chant rituels, mélodies pastorales), l'autre pour les mélodies de danse. L'accompagnement « libre » est une succession d'accords obtenus par les mouvements irréguliers et relativement doux de l'archet sur les cordes.

L'accompagnement des mélodies de danse (Româneste, Fecioreste, De învârtit etc.) se développe en croches et/ou croches pointues, précises et énergiquement soulignées. La direction de l'archet change après chaque groupe de deux croches/croches pointues.

La contrã fait souvent bon couple avec la contrebasse (toujours légèrement préparée). Pendant les fêtes populaires (noces, danses dominicales, etc.) elle accompagne - seule ou en coopération avec d'autres instruments - les mélodies exécutées par un ou plusieurs violons communs (ceterã). Les danseurs ne peuvent pas se passer d'elle sans se tromper de pas.


Réseau canadien d'information sur le patrimoine
Canadian Heritage Information Network, Centre des recherches et études andalouses, Centre des musiques arabes et méditerranéennes Ennejma Ezzahra, Musée de la musique, Laboratoire de recherche des musiques du monde, Musée acadien de l'Université de Moncton, Canadian Museum of Civilization, Musée d'art et d'archéologie de l'Université d'Antananarivo, Musée ethnographique Alexandre Sènou Adande, Musée national du Mali, St. Boniface Museum, Lycée de langues étrangères Alexandre Dumas, Museum of the Romanian Peasant

© 1999, RCIP. Tous droits réservés.

Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons