Le support utilisé par Sekongo pour réaliser ses œuvres est du textile en coton constitué de petites bandes formant une pièce de dimensions variables. Assis à même le sol, sur une planche couverte de toile, l’artiste se concentre sur son sujet. Le tracé direct des motifs est surprenant : il se fait à l’aide d’un couteau à lame recourbée trempé dans une teinture provenant d’une décoction végétale de feuilles et d’écorces d’un arbuste ; à ce liquide, on ajoute des grains de maïs pilés. Par la suite, l’artiste passe une seconde couche.

La troisième toile toujours à sept bandes présente toute une série de rayures. La bande centrale, la quatrième, est à base de motif de serpent. Les trois premières bandes à partir des chevrons présente de part et d’autre des séries de huit à douze motifs en forme de bobine, de siège ou de tambours d’aisselle.
Musée des Civilisations de Côte d'Ivoire
Réseau canadien d'information sur le patrimoine

© 1997, Réseau Canadien d'information sur le Patrimoine. Tous droits réservés.

Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons