L’humanisation de l’araignée, l’être le plus rusé du monde qui trompa Dieu est le titre d’une œuvre indiquant que l’union de l’homme et de la femme aboutit à la procréation. Cette œuvre est le condensé de toute une légende dans la tradition krou. L’histoire raconte que Dieu engendra une fille qu’il cacha dans une maison sans porte sous la surveillance d’une vieille femme afin de protéger sa virginité. L’araignée ayant cette information invite le rat palmiste et lui demande de faire un trou devant aboutir à la maison où la fille est emmurée.

Le rat accomplit la mission et informe l’araignée qu’il a trouvé une fille. Ainsi, l’araignée commence à rendre visite à la fille. Il en résulte une grossesse. Dieu s’aperçoit de la situation et convoque le public pour détecter l’auteur de cette grossesse, afin de sanctionner la fille si elle ne reconnaît pas le véritable auteur et de sanctionner aussi le coupable. La fille informa l’araignée de ces mesures. Cette dernière la rassura de ne point s’inquiéter tout en lui indiquant la solution. Le jour de l’assemblée, l’araignée vêtue simplement d’un cache sexe est chargée d’offrir la boisson aux invités. Tout en servant, elle laisse tomber son cache sexe et s’expose nue devant tout ce beau monde. Ainsi en réponse à la question posée à la fille, elle répond : « Si ce n’est pas l’araignée seule que j’ai connue aujourd’hui comme garçon, je ne connais pas les autres ». Ainsi s’achève le jugement sans heurts.
Musée des Civilisations de Côte d'Ivoire
Réseau canadien d'information sur le patrimoine

© 1997, RCIP-Réseau canadien d'information sur le patrimoine. Tous droits réservés.

Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons