Inro à quatre compartiments, netsuke et ojime

Ils étaient souvent composés d'une série de compartiments emboîtés les uns dans les autres, comme l'exemple montré ici, et ils étaient retenus au moyen d'un petit bouton réglable, l'ojime, glissant sur un cordon.

Attribué à Koma Kyoryu (Sai)
Musée des beaux-arts de Montréal, Don de M. et Mme Neil B. Ivory

Laque, maki-e sur bois, ébène incrusté de nacre, cornaline
7,3 cm x 6,7 cm x 1,9 cm
1983.Ee.3
© Musée des beaux-arts de Montréal


Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons