Fiodor Alexandrovitch Vassiliev, Le Dégel

La vision du monde de Vassiliev était proche de celle du romantisme. En aspirant à exprimer de forts sentiments, il cherchait à représenter les métamorphoses complexes du ciel et les états spectaculaires et inhabituels de la nature : la tension avant l’orage ou le dégel au milieu de l’hiver. Le tableau est exécuté dans la gamme chaude des couleurs doré, brun et olive, si aimée du peintre. Il semble presque monochrome. L’œuvre, caractérisée par la complexité des rapports entre les teintes, provoquait l’admiration des contemporains de Vassiliev par la finesse de la gamme de ses couleurs et le raffinement de son exécution. La composition horizontale du tableau accentue le caractère silencieux et interminable du paysage de la vallée. Deux voyageurs solitaires se sont arrêtés, indécis, au milieu du chemin, devant une large étendue de neige fondue près d’un ruisseau. Ils semblent être perdus dans l’espace triste de la nature hivernale de la Russie centrale, espace qui accable par son immensité. Un rayon de soleil craintif, qui semble bénir les voyageurs dans leur pénible périple, transperce une couche dense de nuages gris. Le tableau a été acheté par P.M. Tretiakov, tandis que sa copie fut commandée par l’empereur Alexandre III, pour le Musée russe.
Réseau canadien d'information sur le patrimoine
Association for Documentation and Information Technologies in Museums (ADIT), Galerie nationale Tretiakov (Moscou)

© 2003, RCIP. Tous droits réservés.

Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons