Arkhip Ivanovitch Kouïndji, La Boulaie

La Boulaie est un des rares tableaux créés par Kouïndji, dans lequel la composition panoramique et le ciel très élevé sont absents. Il représente l’un des thèmes les plus ordinaires de la nature de la Russie centrale : au milieu d’une lisière verte, parmi les bouleaux éclairés par les vifs rayons d’un soleil d’été, le ruisseau de la forêt court et serpente. Malgré la simplicité du motif choisi, le tableau ne donne pas l’impression d’une image banale. La différence d’éclairage des parties droite et gauche du tableau donne l’impression d’une expérimentation artistique. Le caractère quelque peu ornemental est renforcé par la simplification courageuse des formes, la présentation aplanie du dernier plan, la symétrie précise et l’alternance rythmée de zones éclairées et ombragées. Tout ceci annonce les découvertes de la peinture d’une époque plus tardive, plus exactement de l’Art nouveau. Notons également que l’intensité du courant brillant, qui émane du ciel, ainsi que l’absence d’atmosphère lumineuse qui adoucirait les contrastes des couleurs vives, contrastes peut-être un peu audacieux pour les tenants du réalisme, rappellent le caractère festif des teintes de l’été.
Réseau canadien d'information sur le patrimoine
Galerie nationale Tretiakov (Moscou)

© 2003, RCIP. Tous droits réservés.

Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons