Dans cette scène de fin d’été, un imposant ciel couvert domine un paysage où se trouve un immense arbre majestueux. Même si sa composition et son sujet ne sont pas sans évoquer ceux duChêne rouge peint par Homer Watson dix ans plus tôt, cette œuvre annonce une ère nouvelle dans le domaine de la peinture de paysage canadienne. David Milne, qui était contemporain du Groupe des Sept, conserva un style paysagiste très particulier du fait de sa manière introspective et personnelle d’aborder l’art. Il recourut beaucoup aux procédés modernistes comme l’emploi de motifs simplifiés, l’épuration des formes et de l’attention accordée à la surface des œuvres. Ainsi, la toile brune à nu qui ponctue ce tableau revêt un intérêt de par sa couleur ; elle souligne, en outre, la nature bidimensionnelle de l’œuvre.
Réseau canadien d'information sur le patrimoine
Edmonton Art Gallery

© 2003, RCIP. Tous droits réservés.

Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons