Le paysage intitulé La Montagne exécuté par Alexei Yavlenski en 1905, fut peint à l’époque où l’artiste subissait l’influence de Van Gogh. Jusqu’en 1908, Yavlenski utilisera dans ses paysages les procédés artistiques du célèbre hollandais, qui était convaincu de la nécessité de chercher la vie dans la couleur. Le paysage a été peint près des Alpes tyroliennes, au sud de la Bavière, où Yavlenski se rendait souvent avec ses amis, Vassili Kandinsky et Gabriele Münter. Au premier plan, nous apercevons un fragment de la nature, plein du feuillage frais d’un arbre ; la montagne, à l’arrière-plan, rayonnante de la lumière du soleil, semble se rapprocher du feuillage. Après avoir maîtrisé la technique de la touche divisée, caractéristique de l’impressionnisme, Yavlenski « dessine en peinture ». Les traits sont denses, énergiques, et correspondent à la forme de l’objet. Des touches diverses — droites et onduleuses, longues et hachurées — rendent la vibration de l’air ainsi que l’élan et le mouvement des forces de la nature.
Réseau canadien d'information sur le patrimoine
Musée régional des beaux-arts Vroubel d’Omsk

© 2003, RCIP. Tous droits réservés.

Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons