Alexandre Davidovitch Drevine, Banlieue

Le style pictural de Drevine est toujours reconnaissable. Tout comme dans le tableau Les Gazelles, dans cette toile, tout est modelé à partir d’une unique substance, d’une unique masse colorée, transfigurée par la lumière qui émane de l’intérieur. Cette substance en se condensant, en tourbillonnant, en se répandant, crée, par son mouvement, des formes différentes représentant la nature. C’est de cette unique substance picturale qu’apparaît la maison blanche fantomatique qui semble être prête à se volatiliser de nouveau. D’après les dires d’une spécialiste de l’œuvre de Drevine, V.V. Starodoubova, ce fantôme étrange est « un édifice réel qui a été préservé, jusqu’à nos jours, à l’extrémité du boulevard Tchistoproudnyï ».
Réseau canadien d'information sur le patrimoine
Galerie nationale Tretiakov (Moscou)

© 2003, RCIP. Tous droits réservés.

Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons