Grigori Ivanovitch Gurkine (Tchoros-Gurké)

Né à Oulala, dans la province d’Altaï (aujourd’hui Gorno-Altaïsk), en 1870. Mort en 1937. Dès l’âge de huit ans, Gurkine, né dans le territoire de l’Altaï, étudia l’art de la peinture d’icône. Il construisit ensuite des iconostases et se mit à peindre des huiles sur le vif. En 1896, il voulut faire des études à l’Académie des beaux-arts de Saint-Pétersbourg, mais il n’y fut pas accepté, et devint l’élève d’ I.I. Chichkine, dans l’atelier duquel il a travaillé. Au début des années 1900, Gurkine œuvra de façon autonome, surtout dans l’Altaï et, à partir de 1902, il commença à montrer régulièrement ses réalisations dans des expositions classiques et itinérantes. De 1902 à 1912, il voyagea considérablement dans tout l’Altaï. En juillet 1917, il fut élu président de la « douma des montagnes de l’Altaï », un conseil ou assemblée représentative. Il fut arrêté en 1919 quand il y eut un changement de régime. En 1926, deux expositions de ses œuvres se tinrent à Moscou. Il fut arrêté plusieurs fois dans les années 1930, puis fusillé en 1937. Gurkine écrivit au sujet de son territoire : « L’Altaï, ce n’est pas simplement des montagnes, des forêts, des rivières et des chutes d’eau, c’est aussi un esprit vivant (…) Les brouillards — ses pensées transparentes — se diffusent dans toutes les directions du monde. Les lacs sont ses yeux qui regardent l’Univers. Les chutes d’eau et les rivières sont ses discours ainsi que ses chants sur la vie et sur la beauté de la Terre et des montagnes .» À travers ses œuvres, G.I. Gurkine apparaît non seulement comme un paysagiste remarquable et un disciple de l’école académique russe des beaux-arts, mais aussi comme un des premiers chercheurs qui se soit intéressé à la culture ancienne de l’Altaï et à d’autres peuples apparentés habitant dans le Gorno-Altaï, la république de Touva et la Mongolie.

Œuvres
Le Campement dans les montagnes - 1900, huile sur toile. Musée national des beaux-arts de l’Altaï
Altaï-Khan - 1907, huile sur toile. Musée national des beaux-arts de l’Altaï
Le Lac Karakol - 1909, huile sur toile. Musée national des beaux-arts de l’Altaï
Le Lac des esprits de la montagne - 1910, huile sur toile. Musée national des beaux-arts de l’Altaï
Réseau canadien d'information sur le patrimoine

© 2003, RCIP. Tous droits réservés.

Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons