Né dans le village d’Istobenskoïe, dans la province de Vyatka, en 1870. Mort à Leningrad, en 1939. Rylov fit des études à Saint-Pétersbourg : à l’École de dessin technique du baron Schtiglitz, à l’école des arts graphiques de la Société pour la promotion des artistes ainsi qu’à l’Académie des beaux-arts sous la conduite d’A.I. Kouïndji. Après avoir terminé ses études, il voyagea en Allemagne, en France et en Autriche. Il fut chargé du cours sur la peinture des animaux à l’École des arts graphiques. En 1915, il devint membre de l’Académie de peinture. Rylov était affilié à l’Association du monde de l’art, à l’Union des artistes russes, puis il fut membre de l’Association des artistes de la Russie révolutionnaire. Il combine une manière réaliste de représenter la nature à un certain romantisme qu’il confère à ses images. Il interpréta donc symboliquement les œuvres qu’il créa pendant la révolution : il associa les thèmes d’une étendue infinie, d’une mer démontée et de forts vents aux « vents de la révolution ». L’artiste ne se contenta pas d’appuyer la révolution d’octobre, il devint aussi un ardent partisan de l’art soviétique. Plus tard, au cours des années 1920–1930, ses œuvres devinrent exagérément décoratives.

Œuvres
Coucher de soleil - 1917, huile sur toile. Musée-réserve national de Smolensk
Réseau canadien d'information sur le patrimoine

© 2003, RCIP. Tous droits réservés.

Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons