Né à Brantford (Ontario), en 1885. Mort à Vancouver (Colombie-Britannique), en 1970. Dès son jeune âge, Lawren Harris démontre un intérêt très particulier pour le dessin. À 18 ans, il part pour Berlin où il suit des cours d’art pendant quatre ans. Il voyage ensuite au Moyen-Orient (Palestine et Arabie). De retour à Toronto en 1910, il rencontre J.E.H. MacDonald et les autres membres du futur Groupe des Sept. De 1917 à 1922, on le retrouve chaque automne à Algoma et dans la région du Lac Supérieur. À partir de 1924, il travaille dans les Rocheuses, et dès 1930, dans l’Arctique. Graduellement, son art devient de plus en plus abstrait et il devient le leader du Transcendental Group of Painters, en 1939. Sa foi en la théosophie est liée à son évolution vers l’art non figuratif. À l’inverse des autres membres du Groupe des Sept, Harris venait d’une famille aisée et il put ainsi mener sa carrière de peintre à plein temps sans se soucier des problèmes matériels.

Œuvres
Cañon V, Algoma Esquisse XCVI - vers 1920, huile sur carton ; aggloméré. Edmonton Art Gallery
Lac Joe, parc Algonquin (Ontario) - années 1920, huile sur carton. Art Gallery of Hamilton
Matin, lac Supérieur - vers 1921, huile sur toile. Musée des beaux-arts de Montréal
Vallée de l’Athabasca, parc de Jasper - 1924, huile sur panneau. Edmonton Art Gallery
Lac Supérieur Esquisse - vers 1927, huile sur panneau. Edmonton Art Gallery
Icebergs et montagnes (Groenland) - 1932, huile sur toile. Art Gallery of Hamilton
Réseau canadien d'information sur le patrimoine

© 2003, RCIP. Tous droits réservés.

Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons