Né à Paris (France), en 1890. Mort à Montréal (Québec), en 1967. Adrien Hébert, ARC, est né à Paris lors d’un séjour de ses parents en France ; son père Louis-Philippe s’occupait alors de la supervision du coulage des bronzes destinés à l’ornementation de la façade du Parlement de Québec. En 1904, Hébert est engagé au Monument National où il étudie sous la direction de Joseph Saint-Charles, Edmond Dyonnet, Joseph Franchère et Jobson Paradis. De 1907 à 1911, il poursuit ses études avec William Brymner à l’Art Association of Montreal. Membre associé de l’Académie royale des arts du Canada (ARC) en 1932, il remporte quatre ans plus tard le prix Jessye Dow dont il sera à nouveau récipiendaire en 1939. Dans ses nombreux articles, Adrien Hébert défend une esthétique qui se veut résolument moderniste. Dans les années 1920, il aborde le thème de la ville à Montréal, voyant dans le progrès technologique un facteur favorisant le changement social.

Œuvres
Le port de Montréal - 1924, huile sur toile. Musée national des beaux-arts du Québec
Le port de Montréal - 1925, huile sur toile. Musée des beaux-arts de Montréal
Bateau Canadian Construction - 1926, l’huile sur toile. Musée des beaux-arts de Sherbrooke
Rue Saint-Denis - 1927, huile sur toile. Musée national des beaux-arts du Québec
Réseau canadien d'information sur le patrimoine

© 2003, RCIP. Tous droits réservés.

Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons