Albert Henry Robinson, Dégel du printemps

Albert Henry Robinson faisait surtout du dessin lorsque son frère l’enjoignit de passer à la peinture : « Sors donc tes couleurs à l’huile pour voir ce que tu peux faire de cette campagne canadienne qui t’appartient. » Suivant ce conseil, l’artiste se mit à faire de la peinture à l’huile et persévéra au point de gagner une réputation de coloriste novateur. Il se consacra pendant douze ans au paysage québécois, peignant la neige, des cours d’eau gelés, des maisons, des fermes, des traîneaux et des bateaux. Il fut invité à exposer avec les membres du Groupe des Sept, mais n’en fit jamais partie. Il descendit, cependant, à de nombreuses reprises la vallée du Saint-Laurent, au Québec, en compagnie de Jackson, à la fin de l’hiver, et fit alors des esquisses comme celle-ci dans le cadre de sa recherche stylistique.
Réseau canadien d'information sur le patrimoine

© 2003, RCIP. Tous droits réservés.

Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons