Début d'intérêt porté à la cueillette des chansons folkloriques.

Lettre de J.C. Webster à Lord Beaverbrook (1924)

COMMISSION DES LIEUX ET MONUMENTS HISTORIQUES DU CANADA Shediac (Nouveau-Brunswick) Le 15 septembre 1924 Monsieur, Vous trouverez ci-joint quelques chansons de marin que j’ai reçues de M. Ganong. J’espère en obtenir quelques autres sous peu. J’ai récemment rencontré, à St. Andrews, un bûcheron qui chante plusieurs chansons dont j’ai demandé au professeur Harvey de l’Université du Nouveau-Brunswick de me faire une copie. S’il y avait eu un phonographe dans le comté, j’aurais également enregistré la musique. Je vous enverrai les documents dès que je les aurai reçus. M. Harvey est une personne fantasque et il se peut qu’il ne réussisse pas à faire les copies avant mon retour à Fredericton. Je tâcherai toutefois de ne pas perdre contact avec le bûcheron. Ma sœur n’a pas réussi à trouver la chanson « Red River », mais je crois qu’elle se trouve dans un des volumes dont je vous ai parlé. Veuillez agréer, Monsieur, mes sincères salutations. (Signé) J.C. Webster

J.C. Webster
Beaverbrook Canadian Correspondence (MG H 156), Archives & Special Collections, Harriet Irving Library, University of New Brunswick
1924-09-24
CANADA Sud du Nouveau-Brunswick, Nouveau-Brunswick, Sud du Nouveau-Brunswick, CANADA
70877
© 2007, Archives. & Special Collections, Harriet Irving Library, UNB. Tous droits réservés.


Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons