LA CÔTE NORD

Prière de ne pas nous enlever la côte nord,
Car nous en aurons bien besoin un jour.
Tout le monde de la côte nord est prêt à se battre à mort.
Ce que je veux dire, c'est que la côte nord
Seconde la Marine sur la mer
Et si ce n'était pas de la côte nord,
Que serait-il arrivé à Shoreham?

Avez-vous jamais entendu l'histoire de la côte nord?
Sinon, le moment est venu de l'entendre.
Certaines chansons se vendent pour deux ou six dollars,
Celle-ci vaut bien la moitié d'un dollar.
Elle a été chantée dans tous les bars de la côte sud,
Autant par des membres de l'ATS, WAAF et WREN.
Elle a même atteint notre côte et on attend plus encore,
Alors, chante le plus fort que tu peux.

Nous attendons ici depuis deux ans ou plus,
Pas un seul combat nous avons vu.
Nous sommes venus nous battre ici
Pour l'honneur, la liberté et ce qui est juste.
Mais un jour nous verrons un deuxième front
Et notre ennemi fondra comme la neige au soleil.
Nos coeurs se lamentent, mais le drapeau flotte au vent
Car la côte nord jamais ne rendra l'âme.

Pas besoin de s'inquiéter pour la côte nord,
Son drapeau vole bien haut
Mais après six mois d'exercices devant la caserne
Le moral des troupes est en berne
Nous aimons tous l'armée et même l'entraînement
Mais la monotonie n'a jamais tué personne
Donnez-nous une chance, envoyez-nous en France,
Et la côte nord saura bien se défendre.

Notre commandant s'en fout réellement
Tout comme nos deux commandants du lieu d'incident.
Les commandants de la compagnie ont été bien choisis
Ils nous viennent de Miramichi.
Les deux commandants du lieu d'incident
Ne font jamais rien dans le régiment.
Si ce n'était pas des simples soldats
Que deviendrait la côte nord? 


Voici la traduction d'une chanson écrite en anglais par le caporal Howie Aubé (compagnie de soutien) de Bathurst au Nouveau-Brunswick. Le caporal Howie était un bon soldat trés admiré dans son régiment pour la chanson et la guitare. Il est mort au combat à Cairon en France le 11 juin 1944.

Chanson originale en anglais envoyée en pièce jointe dans une lettre de M. T. F. Trythall, Département de musique à l'Université du Nouveau-Brunswick à Lord Beaverbrook (le 11 décembre 1956)
Documents de Beaverbrook, tiroir 42b, dossier 4b


Caporal Howie Aubé
Beaverbrook Canadian Correspondence (MG H 156), Archives & Special Collections, Harriet Irving Library, University of New Brunswick
vers 1944
Cairon, FRANCE
CANADA Nord du Nouveau-Brunswick, Nouveau-Brunswick, Nord du Nouveau-Brunswick, CANADA
© 2007, Archives & Special Collections, Harriet Irving Library, UNB. Tous droits réservés.

Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons