Un brevet : Méthode et dispositif pour trouver l’amour (2000)

Ce projet tire son origine de Cœurs électrisés, une œuvre où j’examinais les liens entre la physique, les émotions et les nouvelles technologies de la communication. Pour Cœurs électrisés, nous avions créé, mon collaborateur le professeur W. Martin Snelgrove et moi, un site Web offrant une simulation d’intimité — un jeu interactif en temps réel basé sur Java — qui nous avait conduits à nous interroger sur la médiation des émotions par la technologie.

Pendant la création de Cœurs électrisés, en 1996, je suis devenue de plus en plus convaincue que la médiation des émotions — avec la perspective de percer d’immenses nouveaux marchés qu’elle laissait implicitement entrevoir — faisait partie des préoccupations culturelles/technologiques de l’heure. Nous avons inventé, en développant ces idées, un système d’appariement. Bien que nous employions le mot amour dans le titre du brevet, le système s’applique à tout type d’appariement, jusqu’aux applications dans le domaine de la sécurité. Le financement considérable dont j’aurais eu besoin pour produire une œuvre technologique à partir de ces idées était effarant. Nous avons donc trouvé une autre solution et créé l’œuvre sous la forme d’un brevet.

Le brevet présentait d’importants attributs. Il impliquait un examen de la propriété intellectuelle qui privatise de plus en plus l’activité humaine. Il représentait un nouvel environnement pour les œuvres, car les brevets sont, à bien des égards, semblables aux galeries d’art dans la mesure où ils maintiennent la frontière bien établie entre le sujet et l’objet intacte. Nous avons donc utilisé le brevet en tant que site, au même titre que j’avais jusqu’ici utilisé ce lieu d’exposition contextuel du XIXe siècle qu’est la galerie d’art.

Le brevet constitue un milieu protégé d’un autre genre, réservé à ceux qui ont les moyens de se l’offrir. Il impose une forme fixe qui offrait une occasion extraordinaire de réunir, en tant qu’agents de désir, la science et l’art. Enfin, on aurait dit que le brevet était spécialement conçu pour nous permettre de spéculer sur un domaine de plus en plus étudié dans les laboratoires de recherche et exploité en surveillance.
Catherine Richards
2000
© Galerie de l'UQAM 2007. Tous droits réservés.

Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons