La Première Guerre mondiale a dispersé des populations massives, causant des changements sociaux dramatiques. Au lieu de vivre une vie confortable soutenue par le loyer des pensionnaires, ce qui lui aurait donné le temps voulu pour peindre, Emily s’est vue incapable de se permettre l’aide dont elle avait besoin pour diriger efficacement sa maison de pension et pour la première fois de sa vie, elle était assujettie aux caprices d’étrangers. Seule pour se débrouiller, Emily trouvait que ses jours comme locateur étaient éprouvants. Elle a capturé ces expériences dans son livre « House of all sorts ». Il a fallu quinze longues années éprouvantes avant que son travail soit reconnu publiquement et elle a recommencé à peindre avec ferveur.
Art Gallery of Greater Victoria
1913 - 1928
Victoria, Colombie-Britannique, CANADA
© 2007, Art Gallery of Greater Victoria. Tous droits réservés.

Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons