Un mariage béni par le Soleil – page 3

Naturellement, le Grand dieu Maya savait bien qu’un seul oiseau de cette espèce n’était pas suffisant : chaque créature/être vivant doit avoir son compagnon, pensait-il. Il a donc fait appel à ses pouvoirs magiques et tout à coup, il est apparu des plumes plus grisâtres, des os minuscules et un long bec. Il les a assemblés eux aussi et pour ensuite donner à ce nouveau petit oiseau le cadeau de la vie. Une fois les deux oiseaux réunis, il demanda à Dzunuume et à sa nouvelle compagne de célébrer ce jour comme un jour de mariage et de vivre heureux pour toujours.
Musée de la nature et des sciences de Sherbrooke

© Musée de la nature et des sciences de Sherbrooke 2007. Tous droits réservés.

Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons