Un mariage béni par le Soleil – page 5

Le Quetzal à longue queue, l’oiseau le plus splendide de tout le monde maya, fut le premier à parler : « Servez-vous de mes plumes », offrit-il, tout en répandant de longues plumes vertes de sa queue. « Prenez une partie des miennes », suivit l’Hirondelle à face blanche, en s’inclinant assez bas pour rendre accessibles les plumes blanche perle de sa poitrine. « Maintenant vous avez besoin d’une écharpe de plumes rouges », lança le pinson. Il donna tant de plumes rouges à Dzunuume qu’il n’en resta qu’une ou deux pour la petite mariée.
Musée de la nature et des sciences de Sherbrooke

© Musée de la nature et des sciences de Sherbrooke 2007. Tous droits réservés.

Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons