Citation de « Hundreds and Thousands »

« Je sens qu’il y a plein de choses dans l’abstraction, mais cela doit être de l’abstraction avec une raison, c’est-à-dire qu’il doit y avoir une vérité sous-jacente – quelque chose – l’essence ou le noyau, le sens inné de la chose à exprimer. Si cela ne parle pas, c’est donc une abstraction morte sans aucune raison d’exister».1
1Emily Carr, Hundreds and Thousands, (Vancouver: Douglas & McIntyre, 2006), 47.
Emily Carr

© 2006, Douglas & McIntyre. Tous droits réservés.

Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons