Une image d'un des mécanismes d'embrayage qui est encore en place au Musée, où il y en fallait un pour chaque machine.

On a retrouvé des leviers d’embrayage comme celui-ci à trois endroits dans la manufacture de carrosserie Campbell. Le levier permettait à l’opérateur de déplacer la courroie d’entraînement entre la poulie tendeur et la poulie motrice de la machine. Le levier permet à l’opérateur non seulement de mettre la machine sous tension ou de l’arrêter (même lorsque le manège à chevaux fonctionne), mais aussi de changer la vitesse quand la machine n’est pas sous tension (animation « g »). C’est le même principe qui est utilisé dans l’embrayage d’une voiture, d’un tracteur, ou d’une tondeuse pour changer de vitesse.

Paul Bogaard
Leslie Van Patter, Adèle Hempel, Johanne Gnassi
19-20e siècle
© 2007, Tantramar Heritage Trust. Tous droits réservés.


Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons