Hubert Reeves parle de ce qu'est la pollution lumineuse



Hubert Reeves parle de ce qu'est la pollution lumineuse.

ASTROLab du Parc national du Mont-Mégantic

© 2006 Une idée originale et une réalisation de L'ASTROLab du Parc national du Mont-Mégantic


Transcription

La pollution lumineuse, c’est le fait qu’aujourd’hui, d’année en année, on voit que la quantité de lumière qui est émise partout dans le monde dans les villes, les éclairages urbains, devient excessive. Premier résultat, je dirais le plus dramatique : ça coupe le ciel, les gens ne voient plus le ciel. Vous avez des quantités de gens qui n’ont jamais vu la Voie lactée, qui n’ont jamais vu la lumière zodiacale. Des fois, je demande aux gens : est-ce que vous savez ce que c’est que la lumière zodiacale? Les trois quarts ne savent même pas, n’ont jamais entendu le mot. C’est quelque chose qui était très présent dans le passé. C’est ce contact avec le ciel, cette espèce d’émotion que vous avez quand vous sortez par une belle nuit étoilée avec la Voie lactée et tout. Ce contact, c’est quelque chose qui était présent dans toute l’humanité, jusqu’à peut-être quelques décennies, qui est absent et qui est quelque chose qu’il faut redonner aux gens. Redonner aux gens la possibilité d’avoir un accès, de voir les étoiles, de voir la Voie lactée. Et ça, ça se fait par cette lutte qui prend de l’importance contre la pollution lumineuse : d’expliquer que c’est pas nécessaire d’éclairer tant que ça, que ça sert à rien d’éclairer le ciel, que c’est un gaspillage d’énergie. De toute façon, maintenant, on cherche à limiter l’énergie. Pourtant on éclaire le ciel : c’est complètement perdu! D’autres éléments importants que l’on trouve, c’est que ça apporte des perturbations importantes à la vie végétale et animale.


Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons