Comme toutes les forêts, la forêt tropicale peut être divisée verticalement en étages ou «strates». Du sol jusqu’au faîte des arbres, la quantité de lumière, la température et le taux d’humidité varient, de sorte que chacune des strates convient plus particulièrement à certains types de plantes. Par exemple, les orchidées, qui sont des plantes herbacées épiphytes (c’est-à-dire qui croissent sur des arbres), s’établissent dans les strates supérieures.

Pour trouver leur nourriture ou encore un abri, les animaux adoptent eux aussi la strate qui répond le mieux à leurs besoins, ce qui ne les empêche pas de visiter les autres, à l’occasion.

Parmi les différentes façons de déterminer les strates, voici une méthode simple à trois niveaux, applicable à la forêt tropicale du Biodôme de Montréal.
Biodôme de Montréal

© Biodôme de Montréal, 2005. Tous droits réservés

Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons