1980 - Histoire en vedette
À la suite de la retraite de l’inoubliable Gordie Howe, l’année 1980 marqua un tournant au sein de la Ligue nationale de hockey. Mais c’est aussi lors de la saison 1979-1980 que l’on assista aux débuts dans la LNH d’un jeune prodige qui évoluait avec les Oilers d’Edmonton : Wayne Gretzky. Dix ans plus tôt, alors qu’il avait 9 ans, Gretzky avait ébranlé le monde du hockey mineur en marquant 378 buts au niveau atome dans sa ville natale de Brantford, en Ontario. Gretzky, dont l’idole de jeunesse était Howe, a confirmé dès sa première saison dans la LNH qu’il possédait en effet un talent rare. Sa fiche de 51 buts et 86 aides lui a valu de trôner au sommet des meilleurs pointeurs de la ligue, à égalité avec Marcel Dionne des Kings de Los Angeles. À 19 ans, il est devenu le plus jeune joueur à marquer 50 buts en une saison. Gretzky a reçu le Trophée Hart remis au joueur le plus utile de la LNH – il était le plus jeune joueur à mériter cet honneur – de même que le Trophée Lady Byng, qui récompense l’esprit sportif et le talent. Il est ainsi devenu le plus jeune joueur à remporter deux trophées en une saison dans la LNH.

1981 - Histoire en vedette
Wayne Gretzky aurait pu de nouveau remporter le titre de meilleur athlète masculin au Canada simplement en établissant un record de la LNH au chapitre des points (164) et des mentions d’aides (109) lors de la saison 1980-1981. Mais peu de temps après qu’il ait été choisi comme lauréat du Trophée Lionel Conacher, Gretzky a terminé l’année 1980 en marquant cinq buts lors d’un match contre Philadelphie, inscrivant ainsi 50 buts en seulement 39 parties.

1982 - Histoire en vedette
Wayne Gretzky a fracassé le record de 76 buts établi onze ans plus tôt par Phil Esposito en marquant 92 buts en saison régulière. À la fin de décembre 1982, Gretzky détenait ou partageait 27 records de la LNH et avait reçu de nombreux prix, notamment son troisième Trophée Lionel Conacher consécutif, le Trophée Lou Marsh à titre de meilleur athlète canadien, le titre de « Sportif de l’année » du magazine Sports Illustrated et le titre d’ « Athlète de l’année » de l’Associated Press.

1983 - Histoire en vedette
En se voyant conférer consécutivement le titre d’athlète masculin de l’année pour la quatrième fois, un exploit sans précédent, Wayne Gretzky, alors âgé de 22 ans, accédait à un sommet qu’aucun athlète canadien n’avait atteint avant lui. Il était le numéro 99, « La merveille », et en 1983, il a remporté son quatrième Trophée Hart de suite et son troisième Trophée Art Ross en tant que champion des marqueurs de la LNH. De plus, il détenait ou partageait 34 records de la LNH.

1985 - Histoire en vedette
Au mois de mars, Wayne Gretzky et Larry Bird, la légende des Celtics de Boston, partageaient la couverture du TIME Magazine, qui portait ce titre bien choisi : « Tout simplement les meilleurs ». À la fin de l’année, Gretzky se voyait une fois de plus décerner le titre d’athlète masculin de l’année au Canada après avoir mené les Oilers d’Edmonton à leur deuxième Coupe Stanley consécutive. Il a de nouveau gagné les trophées récompensant le joueur le plus utile et le meilleur marqueur en plus de récolter son premier Trophée Conn Smythe à titre de joueur le plus utile des séries éliminatoires.

1989 - Histoire en vedette
Wayne Gretzky a été échangé aux Kings de Los Angeles en 1988, mais il a continué à exercer son emprise sur le livre des records de la LNH. Il avait déjà prouvé depuis longtemps qu’il était un joueur de hockey incomparable et il l’a confirmé hors de tout doute en 1989 lorsqu’il est devenu le meilleur pointeur de tous les temps de la LNH, faisant tomber le record précédemment établi par son idole Gordie Howe.

1999 - Histoire en vedette
En 1999, non seulement Wayne Gretzky, le numéro 99, a-t-il pris sa retraite, mais « La merveille » a aussi été nommée « Athlète masculin canadien du siècle ». Bien qu’il n’ait jamais eu un physique imposant, il a dominé la ligue grâce à sa virtuosité et à sa remarquable capacité à s’exprimer avec la rondelle. Son nom était l’incarnation même du hockey et il était un ambassadeur aussi bien pour son sport que pour son pays. Comme le veut l’expression, ses statistiques se passent de commentaire : Gretzky a pris sa retraite après avoir disputé 1487 matches en 21 saisons dans la LNH, il a été couronné meilleur pointeur de la ligue à dix reprises et joueur le plus utile à neuf reprises, il a remporté quatre Coupes Stanley et il a gagné une multitude de trophées. Ses 894 buts et 1963 aides en carrière dans la LNH lui ont valu de devenir le meilleur pointeur de l’histoire de la ligue, et il ne s’agit que l’un des 61 records qu’il détenait ou partageait au moment de sa retraite. Gretzky a été intronisé au Temple de la renommée du hockey à l’automne 1999, et la LNH a retiré son numéro 99.
Wendy Long

© 2012, Panthéon des sports canadiens. Tous droits réservés.

Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons