À l'autre extrémité de la gamme se trouvent les maisons à étage et demi. La famille de Chris et Kathleen Bolink habite l'une d'elles près de Monarch, en Alberta.

La maison à étage mansardé est le modèle le plus populaire d'Eaton et le
« Earlsfield », le style le plus commun, est encore utilisé dans l'Ouest canadien. Ce modèle fut offert pour la première fois en tant que plan n° 68 dans le catalogue printemps-été de 1912; le prix affiché était 696,50 $, FAB de l'usine - franco à bord, c'est-à-dire « frais de transport compris ». En 1916, il devient la maison moderne n° 668 et son coût grimpe à 887,50 $. Les frais de transport du bois sont inclus, mais pas ceux de la peinture, du matériel, des clous et du papier, expédiés de Winnipeg. La plomberie intérieure coûte 150 $ et le chauffage à air chaud se chiffre à 90 $. Les recueils de plans de 1919 et de 1920 présentent ce modèle sous le nom d'Earlsfield sans toutefois en préciser le prix.

En 1919 et en 1920, tous les noms des maisons d'Eaton commencent par le préfixe « Ea » : Eatoncourt, Eastbourne, Easton, Eager, Earlswood et Earlscourt, entre autres. Le modèle le plus populaire demeure le Earlsfield. Est-il possible d'imaginer les séances de remue-méninges nécessaires pour trouver tous ces noms commençant par « Ea » ?

Les maisons qui ressemblent au modèle Earlsfield ne proviennent pas toutes d'Eaton. Si certaines s'inspirent du plan, leur bois provient d'ailleurs; d'autres viennent des United Grain Growers. Néanmoins, Earlsfield est un modèle distinctif, difficile à oublier. Outre la maison des McGrath, à Fielding, en Saskatchewan, on retrouve des maisons Earlsfield dans plusieurs localités de l'Alberta : Edmonton, Consort, Mannville, Irma, Nobleford, Viking, Coronation, Camrose et Carrot Creek. En Saskatchewan, on peut en voir dans plus d'endroits encore : Conquest, Wawota, Lafleche, Central Butte, Lancer, Griffin, Craik, Eastend, Cabri, Wapella, Creelman, Tisdale, Star City, Ponteix, Reford, Verwood, Elrose, Maple Creek et North Battleford. Au Manitoba, il y en a à Glenboro, à Killarney, à Holland et à Shoal Lake.

Beaucoup de gens croient à tort que les maisons d'Eaton sont préfabriquées. Bien qu'elles soient expédiées en un seul envoi, ces maisons ne sont pas préfabriquées; même le bois n'est pas coupé. Des entreprises, comme Canadian Aladdin, offrent des maisons prétaillées, alors qu'une autre propose des matériaux préfabriqués.
Texte par Les Henry

© Société du Musée canadien des civilisations

Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons