Jusqu'à la fin du dix-neuvième siècle, les veillées servent de prétexte à se réunir en famille et à fêter en compagnie de musiciens. Deux grandes révolutions dans la technologie du son, le reproducteur de son, au début du siècle suivant, et l'arrivée de la radio, dans les années 1920, viennent changer la vie quotidienne des Canadiens.

L'invention de Thomas Edison : le cylindre

Le phonographe à cylindre de l'Américain Thomas Edison (1847-1931) pénètre dans les foyers canadiens bien nantis après 1891, au moment où sa compagnie commercialise une série d'enregistrements de musique sur cylindres.

L'invention de Berliner : le disque plat

Après avoir créé le gramophone, Emile Berliner (1851-1929), un Américain d'origine allemande, invente le disque plat, qui tourne à 78 tours à la minute. En 1900, il installe son usine à Montréal. Le succès de son invention est immédiat et la Berliner Gramophone publie alors un catalogue de disques qu'elle expédie par la poste.

Les trois grands de l'industrie du son

Les trois grands de l'industrie du son, Berliner Gramophone, Edison et Columbia, accaparent le marché. La vente par catalogue des grands magasins contribue à permettre l'accès à ces nouveaux appareils de divertissement partout au Canada. Le catalogue d'Eaton de 1899 propose, pour la première fois, des appareils à cylindre : le Columbia Graphophone et le Eagle Graphophone, semblable au modèle B de Columbia.

Le Graphophone de Columbia, destiné à jouer les disques plats, fait son entrée dans le catalogue d'Eaton de 1903, concurrençant ainsi le phonographe de Edison. L'édition de 1904-1905 propose des disques bruns de 7 pouces et le gramophone modèle A de Berliner Gramophone. Profitant de l'expansion rapide de ce marché, Eaton publie, en 1903, un catalogue de disques. Au cours de ses deux premières années à Montréal, la Berliner Gramophone aurait produit quelque 2000 disques; en 1912, la production annuelle atteint les deux millions d'exemplaires.

De 1907 à 1910, Eaton met en vente un tourne-disque, le Eatonia, tandis que les gramophones de la Berliner disparaissent de son catalogue. La compagnie continue toutefois d'y proposer la marque Columbia et les phonographes Edison. Il faut attendre 1910 pour y voir apparaître des modèles de la Victor Talking Machine, distribués au Canada par la Berliner. Pour la première fois, Eaton offre un meuble muni d'un haut-parleur intégré, donc sans pavillon.
Texte de Nicole Cloutier

© Société du Musée canadien des civilisations

Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons