Murphy Farrell, le batteur du Mud Bay Blues Band, se souvient de jouer en première partie de grands noms du blues au Yale. Joe Luciak, le directeur musical, parle de l'avenir du Yale.

Museum of Vancouver

© 2012, Museum of Vancouver. Tous droits réservés.


Transcription

NARRATEUR
Murphy Farrell, le batteur du Mud Bay Blues Band, se souvient de jouer en première partie de grands noms du blues au Yale.

MURPHY FARRELL
Le Yale, c’est un peu comme LE bar de blues de Vancouver, du moins c’était. Et ils
programmaient des groupes qui faisaient des tournées. C’était pas facile de se faire
une place au Yale à moins d’être dans le haut du panier, vous voyez, parce qu’il n’y a qu’une salle et des tonnes de groupes qui veulent jouer là. On a franchement passé des bonnes soirées là-bas.

On a fait la première partie de James Cotton et Stevie Ray Vaughn. On allait là-bas, vous voyez, on enregistrait et on faisait des démos de nos trucs et aussi on y a fêté la sortie d’un de nos CD.

En fait, on faisait pas mal de trucs là-bas. C’était un endroit sympa.

NARRATOR
Le Yale a fermé en 2011 pour rénovations et sa réouverture est prévue fin 2012 ou
début 2013. En attendant, Joe Luciak, le directeur musical, se trouve confronté à la
lourde tâche de garder l’œil sur l’actualité du blues à l’aube d’une ère nouvelle pour le Yale.

JOE LUCIAK
Personne n’aime le changement, surtout dans un endroit où les traditions et la recette et tout le système sont aussi bien établis et ancrés.

Et maintenant, c’est comme ma famille et je voudrais leur offrir la terre entière, mais je veux être sûr que le Yale sera là, demain, pour que tout le monde en profite.

Mais tu vois, le blues est un genre musical intemporel. Mais, ce n’est pas le cas pour les gens qui l’écoutent. Les gens meurent, ça c’est la réalité, et c’est important que le Yale se reconstitue un public.


Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons